Mass Effect Legendary

Aujourd'hui, c'est une critique un peu spéciale. Spéciale parce que c'est une compilation de remaster HD. N'ayant joué que quelques heures vite oubliées au premier épisode sur 360 ainsi que quelques dizaines de minutes à l'épisode 3 "offert" en PSN+ sur PS3, je n'ai aucune idée d'à quel point la remasterisation aura eu un bon effet sur mon expérience.

Donnez moi tout ou donnez moi rien

Une anecdote de quand j'étais gosse, je n'ai pas aimé l'Empire contre-attaque, plus grand, je n'ai pas aimé le Seigneur des anneaux. Parfois, quand une oeuvre est composée pour être découpée, je ne sais pas apprécier le morceau qu'on m'offre, c'est un peu comme un repas de Noël où on s'arrêterait à l'apéritif. Il me faut l'intégrale de l'histoire pour l'évaluer. Je devais avoir 8 ans lorsque j'ai vu l'Empire contre attaque en vidéo, comment un réalisateur pouvait accepter de torturer le gamin que j'étais sans savoir ce qu'il adviendrait d'Han Solo ? Et la communauté de l'anneau, le film aurait pu avoir toutes les qualités du monde, comment oser couper un film au moment où Frodon nous balance un "bon bah on y va maintenant ?" en regardant le Mordor.
Aujourd'hui, la trilogie Star Wars et la trilogie du Seigneur des anneaux sont sans doute dans le top 10 des oeuvres culturelles les plus marquantes de ma vie, le genre de saga que je me refais tous les ans depuis leur sorties.

Pourquoi je vous parle de ça ? Parce que je pense que ma façon de voir les choses m'aurait clairement gâché la saga Mass Effect si je l'avais fait au compte goutte. Sans compter la partie DLC parce que donner un bijou à EA et il le découpera pour encore plus frustrer les joueurs. Aujourd'hui j'ai pu profiter de l'intégralité de la saga incluant tous les DLC complètement intégrés à l'aventure et du coup je suis incapable de dire ce qui était présent à la sortie et rajouté ensuite.

Bref, aujourd'hui ma critique se basera sur une saga et toutes ses extensions et non sur un jeu en particulier.

La citadelle, l'endroit le plus important du jeu (et de la galaxyie)

Mass Effect Première partie

Mais quoi ? Tu avais dit pas de découpage et ton premier sous-titre dit l'inverse ?
Oui, il faut prendre ça comme si je parlais du premier tiers de l'expérience plutôt que d'une critique du premier. Et pourtant, c'est ce premier tiers qui à première vue est le plus critiquable tout en étant le plus important dans notre histoire.
En effet, ce premier tiers de Legendary installe l'univers, l'intrigue, il nous fait rencontrer nos premiers coéquipiers marquants, il nous fait visiter l'univers de manière lente et rigoureuse. On passera de nombreux moments dans la citadelle, la seule "grosse" ville du jeu.
C'est ici que les premiers choix importants qui impacteront jusqu'au troisième épisode seront faits.

Niveau gameplay, niveau réalisation, niveau système de combat, niveau promenade lunaire en voiture de l'espace, tout a vieilli, mais finalement, n'est pas déplaisant pour autant. Ca fait bizarre les premières minutes mais on s'y fait, on apprend à gérer ça, j'ai même fini par apprécier. Ces moments de calme à me balader sur des paysages vides ressemblants à un No Man's Sky du pauvre avant d'arriver à d'autres endroits plus orientés histoire et action.
Les nombreux dialogues du jeu installant l'histoire, du monde, de vos coéquipiers, de certaines rencontres inattendues de PNJ qui ne disparaitront pas en fin de mission mais qui en fait vous accompagnerons durant les trois épisodes.

Dans le premier tiers du jeu, les ballades en Mako (votre voiture de l'espace) offrent parfois quelques très jolis paysages. Malheureusement, pour la majorité, il s'agira de décors lunaires très austères. Mais pourtant j'ai pris goût à ces moments d'exploration, je me sentais impliqué, j'avais ce sentiment que je devais explorer et découvrir même si les conditions ne semblaient pas idéales. C'était contextuellement parfait.

Bref, le premier tiers de l'aventure, Mass Effect 1 est un jeu un peu batard en 2021, certaines choses ont mal vieillies mais le tout forme une vraiment très chouette aventure si on arrive à faire abstraction et la fin est un spectacle divin pour les fans de science-fiction.

Le jeu nous raconte l'histoire d'une menace à venir et je ne spoilerais pas plus que ça. L'histoire est un peu longue à démarrer mais fini par bien avancer et est racontée de fort belle manière via différentes petites intrigues qui se regroupent avec harmonie. C'est du haut niveau et je n'ose essayer d'imaginer la frustration des joueurs de l'époque attendant la suite. Heureusement, moi je n'ai pas eu à attendre, on enchaine direct.

Le deuxième tiers

Dans Mass Effect 2, on sait qu'une menace va venir et il est temps pour nous de recruter un commando d'élite à la hauteur.
Le jeu est dans un premier temps impressionnant. J'ai eu le sentiment de sauter une ou deux générations de console. Le jeu est plus réussi d'un point de vue modernité à tous les niveaux, le jeu est superbe, la maniabilité bien meilleure et le système de combat est au niveau d'un bon TPS. Malheureusement, cette partie TPS est aussi réussie que trop présente. On m'a indiqué plus tard que j'avais choisi la mauvaise classe de départ (soldat) et ça sera confirmé par un changement de classe dans le dernier tiers du jeu (ME3) qui rendra ses phases beaucoup plus ludiques (en choisissant d'être porte étendard). Malheureusement, c'est pour moi plutôt un gros défaut du jeu d'offrir un choix de classe qui transforme parfois le jeu en labeur.

N'importe quel joueur un peu expérimenté en arrivant dans cette pièce devine que des vilains vont arriver et qu'après une séquence de TPS, le champ magnétique finira par disparaitre et qu'on aura affaire au boss de la zone. C'est presque ça.

Énormément de choses du premier disparaissent. Les phases en véhicule lunaires par exemple, n'étaient pas la partie la plus réussie de ME1, mais elles avaient leurs intérêts, posaient l'ambiance, offraient de chouettes moments d'explorations et de calme. Pareil pour la citadelle qui accusait d'un point de vue rendu l'âge du jeu mais offrait un véritable refuge de calme et de civilisation du jeu. La citadelle est toujours là dans ce second épisode mais semble beaucoup moins vivante, elle ressemble plus à un hub qu'à une petite ville et elle perd son coté central dans l'univers.
Les quelques premières heures n'ont pas été spécialement agréables à vrai dire. On enchaine vraiment les missions qui se résolvent quasi toutes par des phases TPS redondantes et qu'on voit venir de loin.

Puis les missions se suivent, on recrute des coéquipiers pour la menace à venir, on continue à enchainer les phases de TPS mais le jeu gagne en variété au moins au niveau environnemental et comme les décors sont (souvent) superbes et que les histoires qu'on y vit sont intéressantes, je me suis mis à me dire que finalement, ça complétait assez bien le premier tiers. Des choses ont disparues, des choses ont changés, en y jouant tout seul, je pense qu'après ME1 et une longue pause, j'aurais été déçu de ce ME2 mais grâce à la possibilité d'avoir pu l'enchainer après le premier, ça se transforme plutôt en concrétisation de ce qui avait été mis en place et ça permet de ne pas avoir eu un second épisode trop copier/coller du premier.

Le dernier tiers

Le dernier épisode de la trilogie se devait de conclure la Legendary avec brio.

Comme signalé au dessus, grâce à de précieux conseils (merci les forums Gamekult) et le choix de la classe porte étendard en début de jeu (tout en gardant le même personnage depuis le premier), les joutes sont devenus beaucoup plus expéditives et intéressantes. Mass Effect 3 se devait d'en mettre plein les yeux et il le fait de façon spectaculaire dès l'introduction du jeu. Malgré une course à la montre pour constituer la plus grande armée de l'univers jamais réunie, le jeu trouvera le temps de nous faire voyager et continuer à vivre de nombreuses missions variées et intéressantes. Offrant même parfois des moments de calme inattendus. Sauver la galaxie c'est important mais il faut penser à se détendre un peu de temps en temps.

Il serait difficile de décrire tout ce qu'on y fait, surtout que ça variera en fonction de certains choix fais dans les premier ou deuxième tiers. Mais globalement, on pourrait résumer le dernier tiers à un deuxième tiers plus ambitieux, mieux réalisés, avec de plus grands enjeux.

Le jeu a fait polémique à sa sortie pour sa fin décevante pour les joueurs de la saga. De mon coté, j'ai trouvé la fin démentielle et si la conclusion vraiment finale n'est pas forcément celle que j'aurais espérée, j'ai trouvé ça génial. Je ne saurais dire ce qui a été rajouté ou modifié suite aux plaintes des joueurs, mais ce que j'y ai trouvé était parfait.

Conclusion

9Je ne saurais dire comment j'aurais vécu l'expérience si j'avais joué aux épisodes à leurs sorties respectives séparées de plusieurs années. Aujourd'hui, l'occasion m'a été donné d'avoir pu enchainer les trois tiers d'une saga de science fiction qui marquera sans doute ma vie de joueur. C'était long, impliquant, immersif, dramatique. Je me suis attaché au jeu, à ses personnages, à certains lieux, même à certaines mécaniques laboratoires pas forcément les plus réussies. C'était grand, c'était long et c'était mon meilleur moment en jeux vidéo depuis bien longtemps.


Publié le 13 Juin 2021 à 15:35 par WinterOfTheWolf
En lien avec cet article :
Jeux-vidéo(s)
Plateforme(s)
Ce blog est complètement gratuit, sans publicité, complètement indépendant et ne cache pas sa subjectivité.
N'hésitez surtout pas à laisser un commentaire, c'est complètement anonyme (sujet à validation malgré tout pour éviter les bots ou les insultes gratuites) et c'est la seule récompense concrète au boulot que ça demande sorti des stats qui restent tout de même assez abstraites.
Ne laissez pas les réseaux sociaux devenir la seule façon de vous exprimer aujourd'hui pour le bien de tous et utiliser les réseaux sociaux n'empêche pas d'essayer de faire survivre le reste.
Vous pouvez aussi vous inscrire et profiter de toute la partie gestion des jeux joués développé pour ce blog. Vous compterez ainsi dans les moyennes affichées.
Commentaires
Ce blog est aussi le votre, laissez un commentaire...
* Facultatif, ne s'affichera pas sur le site
Si vous êtes enregistré, vous pouvez vous identifier. Vous pouvez également vous enregistrer
Envoyer