La licence The Legend Of Zelda

What's Zelda ?

J'inaugure une nouvelle rubrique sur mon blog. Les rétrospectives de licence. Ces pages sont susceptibles d'évoluer selon si je complète ou non la licence. Si je termine ou non un autre opus ou qu'un nouvel épisode sort ou tout simplement si je refais un run de l'un d'entre eux et que je change d'avis. Si cela arrive, je mettrais en fin d'article la dernière mise à jour et l'article remontera en tête du blog.

3615 MyLife

J'allais commencer cette article par "si vous suivez ce blog" et puis après je me suis ravisé. Autant passer à l'étape suivante : Rappel car il y a peu de chance que vous suiviez ce blog. :D
Donc rappel vite fait, j'ai été longtemps un gros PCiste de base, pire que ça, en 2019, je parlerais à mon moi d'il y a 15 ans, je me dirais "t'es une carricature de PCiste". Je ne jouais qu'à des FPS, des RTS, quasiment interdit de toucher un pad et attention, tout ce à quoi je jouais devait être le top de la technique, c'est ainsi que Final Fantasy VII ou Metal Gear Solid, sortis sur PC, sont vites retournés dans leur boite tant ils étaient moches pour l'époque comparé aux jeux PC.
Puis en 2008, à deux doigts d'arrêter le jeu vidéos, je m'achète une Wii pour jouer à WiiSport mais je commande en même temps les meilleurs jeux du support après renseignement et je découvrirais les Mario 3D avec Galaxy et surtout, Zelda, via l'intermédiaire de Zelda Twilight Princess et ce jeu est juste devenu mon BestGameEver et ça n'a pas changé depuis malgré toutes les perles auxquelles j'ai joué.
Tellement boulversant dans ma vie de joueur qu'il sera la motivation à l'ouverture de mon premier blog sur Gamekult (les enfoirés qui ont effacés les blogs sans prévenir personne)

Même si j'ai donc attendu fin 2007/2008 pour découvrir la licence Zelda, après TP c'est devenu ma licence préférée, j'ai donc essayé tant bien que mal de rattraper mon retard.
Je dois avouer quelque chose, je ne suis pas fan de la 2D ou de la rétro. Du coup, vous pourriez être choqué donc je préfère prévenir, mais je n'ai fini aucun Zelda purement 2D, j'ai bien essayé, pour la culture, mais j'ai trouvé ça trop pénible après avoir connu la série dans une forme merveilleusement immersive via un épisode 3D à la troisième personne, le retour à la 2D donne l'impression d'un trop gros manque qui fait que je n'ai jamais accroché complètement. Sans compter que même d'un point de vue 2D, je trouve certains vieux épisodes assez moches, que ça soit A Link To The Past ou Link's Awakening, ils manquent clairement de charme, même excusé par leur hardware. Le Link d'ALTTP qui ne ressemble pas à grand chose fait pâle figure face à Minish Cap par exemple. Après, c'est subjectif.

Désolé pour le pavé 3615 MyLive, je pense que pour expliquer certaines choses, le contexte et l'honnêteté sont des choses importantes.
Bon, si vous n'avez pas encore fermer l'onglet pour cause de sacrilège, bravo, vous avez la réflexion nécessaire à comprendre un point de vue même si ce n'est pas le votre.

Il est donc l'heure de faire ma rétrospective de la licence que je terminerais pas mon podium après un avis succins sur chacun d'entre eux. Cette rétrospective ira de l'épisode que j'ai le moins apprécié à celui que j'ai le plus apprécié, je préciserais quand je n'ai que touché à l'épisode sans le finir. Je préciserais également le ou les plateformes sur lesquelles j'ai fait le jeu car pour beaucoup j'ai fait plusieurs runs, notamment TP et BOTW, sur différentes machines. Je n'exclue pas certains spoilers donc si vous n'avez pas joué aux jeux, ne perdez pas de temps à lire, allez les faire plutôt.

The Legend Of Zelda et sa suite

J'ai touché bien trop peu aux deux premiers épisodes de la licence, j'aurais du me forcer mais voilà, je n'ai pas eu de NES étant gosse (je n'ai rien eu entre ma CBS Colecovision et mon Amstrad CPC 6128) et après quelques tentatives via l'émulation, je n'y prenais tout simplement aucun plaisir donc je passe.

Link's Awakening

Tenté via émulation en version DX ou non

Je n'ai joué que quelques dizaines de minutes à Link's Awakening, souvent porté au statut de jeu culte par les joueurs, son austérité graphique limitée par le hardware ont fait que je n'ai pas accroché plus que ça.
J'espère accroché un peu plus au remake Switch qui arrive d'ici quelques jours à l'heure où je rédige ce message. Il n'est pas impossible que je révise cette page une fois le jeu découvert dans de bonnes conditions, après tout, je fais ce que je veux.
Comme je ne suis pas tout seul sur ce blog, je vous invite à lire l'avis de Saram sur ce jeu qui est très différent du mien.

A Link To The Past

Tenté via CV Wii et émulation.

Comme précisé en introduction, je n'apprécie pas la 2D d'ALTTP, si les décors sont charmants, le sprite du héros ne ressemblant à rien m'a coupé l'immersion. Son apparence basique, son animation simpliste, etc.
C'est censé être le jeu qui a servi d'épanouissement à la licence, j'ai même pu lire qu'au fond, OOT n'était "que" la transposition d'ALTTP en 3D.
J'aimerais apprécier le jeu, ne serais-ce que pour en voir la fin, mais ça ne colle pas. Je n'arrive pas à accrocher à un jeu qui passe son temps à m'hurler dessus "je suis un vieux JV, je suis un vieux JV". Dommage pour moi, peut-être si je l'avais fait y'a 25 ans...
Encore une fois, vous pouvez lire l'avis sur le jeu de Saram

The Minish Cap

Tenté via CV WiiU et émulation.

Sans doute mon épisode 2D préféré... mais que je ne l'ai malgré tout pas fini et là j'avoue que je n'ai pas d'excuse. La 2D est sublime, le concept des minish et de réduire Link est génial, en tout cas c'est le genre de chose que j'apprécie. Contrairement à ALTTP, le Link est beaucoup plus réussi et dispose d'une animation correcte. Si les décors principaux sont toujours composés de tiles perceptible, les décors sous forme de minish sont en revanche composés d'énormes sprites du plus belle effet.
Honnêtement, je ne me souviens pas de pourquoi je ne l'ai pas fini. Sans doute parce qu'un autre jeu est venu interrompre mon run et que malgré toutes ses qualités, j'aurais toujours plus de mal à m'investir dans un jeu vue de haut.

Phantom Hourglass

Joué sur DS

Cette suite directe de Wind Waker avait tout pour plaire, j'ai passé plusieurs dizaines d'heures dessus que j'ai apprécié sans grief particulier, malheureusement, pas assez immersif et qui a le défaut à mes yeux de n'être disponible que sur une console portable, la DS, sur laquelle j'ai joué au jeu, que j'ai fini par poser et que je n'ai malheureusement jamais ressorti, il y avait sans doute mieux à jouer sur la télé.

Spirit Track (tenté via émulation)

Tenté via émulation

Cette suite à Phantom Hourglass était à mes yeux beaucoup plus audacieuse que Phantom Hourglass, une BO réussie, des concepts sympathiques, malheureusement, j'arrêterais avant la fin globalement pour les même raisons que Phantom Hourglass.

Majora's Mask

Tenté via la console virtuelle Wii, via l'émulation puis le remake 3DS

On attaque enfin les épisodes 3D en vue à la troisième personne. Et donc Majora's Mask devient de facto l'épisode 3D que j'ai le moins apprécié.
Je l'ai recommencé maintes et maintes fois, via la console virtuelle de la Wii, puis via émulateur (pour avoir une sauvegarde/chargement rapide), puis dans sa version 3DS. A chaque fois ou presque, si je trouvais le titre enchanteur sur de nombreux points, je finissais par lâcher l'affaire.
J'ai finalement réussi à le finir dans sa version 3DS mais j'avoue m'être un peu forcé surtout pour la culture et pouvoir le juger dans son intégralité.
Si au final le jeu reste charmant, dispose d'un concept fort, d'une BO exceptionnelle et de plein d'autres qualités, le tout est gâché par beaucoup trop de longueurs, de hasard, par la répétitivité du voyage temporelle et son faible nombre de donjons même si ils sont réussis sans forcément briller non plus. On finit par résoudre plein de quêtes annexes qui nous permettent d'aider des gens tout en sachant qu'à la fin de la journée, le retour dans le passé fait que ce qu'on a fait n'aura servi à rien. Il aurait suffit d'un concept bateau, comme de pouvoir poster une lettre à chaque début de cycle aux personnes qu'on a déjà aidé pour les prévenir et l'impact aurait été beaucoup plus significatif. Car au fond, au dernier jour du jeu qu'on ne remontera pas... on le sait, la vache a bien été enlevé (ceux qui ont fait le jeu comprendront)

A link between world

Acheté sur 3DS mais joué via émulation.

C'est sans doute mon épisode portable préféré, le seul que j'ai fini en fait.
D'abord Link ressemble enfin à quelque chose, même si il ne sera pas sous sa plus belle représentation, il est amusant et bien animé.
Après avoir acheté la cartouche 3DS, j'ai fini par faire le jeu sur Citra (émulation sur PC) et je suis arrivé à la conclusion du titre (sans boucler toutes les quêtes annexes non plus).
Plutôt joli, agréable à jouer, pas aussi immersif qu'un épisode 3D en vue objective à la troisième personne, mais il a fini par faire le job.

Wind Waker

Joué dans sa version Gamecube sur Wii puis sur WiiU dans son remaster HD

Wind Waker est un ovni à première vue. La première fois que je l'ai lancé, j'étais sous le charme, des graphismes originaux et vraiment superbe surtout pour un "vieux" jeu (à l'époque où je l'ai fait). Mais ses choix de rendus sont une façade.
Après MM, c'est pourtant l'épisode que j'apprécie le moins.
Pourquoi ? Parce que c'est le seul Zelda qui passe son temps à faire des promesses qu'il ne tient pas.

- Le premier donjon qu'on fait nous permet de découvrir la partie infiltration (déjà abordé subrepticement par OOT), sauf qu'au final ça restera anecdotique et cantonné quasiment au premier donjon. Déception.

- La première grosse île que l'on visite après l’île de départ est Mercantile, on se dit que le jeu va être fantastique si il y a plusieurs îles aussi développé, pleines de PNJ et de quêtes annexes qui vont avec, mais au final, Mercantile sera la seule île de cette envergure, beaucoup d’île ne servent quasi à rien, certaines semblent vraiment là comme si il avait fallu remplir chaque grille de la carte (la carte étant subdivisée en grille). Déception encore.

- Le jeu nous permet d’apercevoir un Hyrule englouti, à partir de ce moment là, on n'a plus qu'un espoir et qu'une hâte pendant tout le jeu, c'est d'arriver au moment où on pourra aller le visiter. Et au final, puisque ce moment fini par arriver, nos yeux se mettent à briller pour... suivre un couloir. La visite d'Hyrule se résumera donc effectivement à un couloir. Déception redondante.

- A un certain moment de l'aventure, on doit aller chercher quelque chose gardé par Jabu Jabu, encore une fois, yeux qui brillent, on va pouvoir revisiter avec cette chouette DA ce qu'on avait aperçu dans Ocarina Of Time en rentrant dans la bouche du poisson. Perdu, on arrivera devant le gros poisson culte, il nous fera un grand sourire et nous donnera ce qu'on venait chercher. Déception toujours.

Au final, je considère malgré tout WW comme un jeu fantastique à l'échelle du jeu vidéo, mais à l'échelle de la licence, arrivé à la conclusion, c'est une rétrospective de déceptions. La DA donne une forte impression d'originalité mais on se retrouve finalement devant un épisode aux mécaniques très classiques et blindé de promesses non tenues.

Skyward Sword

Joué sur Wii, via la rétrocompatibilité sur WiiU et émulé sur PC

Skyward Sword est un épisode que j'attendais énormément, le premier "nouveau" Zelda depuis que j'ai découvert la licence et que j'en suis devenu fan. Et je n'ai pas été déçu.
Je ne vais pas épiloguer vu qu'il fait parti des rares épisodes pour lequel j'ai écrit une critique que je vous invite à lire..
Pour résumé, si je ne le place pas à l'hauteur des meilleurs épisodes de la licence, c'était un vrai bonheur à visiter et à jouer. Et pour l'anecdote, c'est sans doute le Zelda qui a le générique de fin le plus intéressant à suivre.

Ocarina Of Time

Joué en version N64 via la version GC, émulé sur PC puis dans refait grâce au remake 3DS

Ocarina Of Time est le premier Zelda 3D que je me suis empressé de faire après la découverte de Zelda Twilight Princess.
Je me suis donc empressé d'acheter la version collector de Wind Waker Gamecube contenant OOT me permettant donc de découvrir WW et OOT sur ma Wii.
Comme promis par les "conseillés" qui m'ont incité à le faire, ce n'était pas un mensonge, le jeu est fantastique, il serait probablement en premier de ce top si je l'avais découvert à l'époque de sa sortie. En fait, je l'ai découvert un peu après sa sortie, gardez le pour vous, via l'émulation N64 sur PC, mais il fait parti des jeux à l'époque que j'ai vite quitté car indigne techniquement pour le neuneu PCiste que j'étais.
Son seul défaut est sans doute d'être moins complet que Twilight Princess et vu que j'ai commencé par ce dernier, certaines choses certainement fabuleuses à l'époque m'ont moins impactées.
Signalons que le remake 3DS est splendide, contrairement à la version N64 où j'appréciais Link enfant mais avait un peu moins d'affect pour Link adulte particulièrement moche (ce nez...), le Link adulte de la version 3DS est un des Link les plus classieux de la licence.

Link adulte qui a la grande classe, ici dans sa version 3DS émulée sur PC.

Breath Of The Wild

Fini sur WiiU puis sur Switch

Le renouveau de la licence en 2017, le nouvel open-world qui met une claque à une industrie qui pourtant ne manque pas d'open-world. Une leçon de level-design, de physique, de chimie, de sound-design. Des choix audacieux qui aboutissent à un titre où on ne fait pas grand chose comme dans les autres jeux du genre.
Mon avis plus détaillé est disponible sous forme de critique donc je n'ai pas besoin de développé ici.

Twilight Princess

Joué sur Gamecube, Wii, en version HD sur WiiU puis émulé sur PC

On y arrive, voilà mon meilleur Zelda. Le jeu qui a transformé le gamer qui était en moi, le jeu qui a mis des claques au Winter de 2008 "pourquoi tu n'y as pas joué avant ? :tarte dans la gueule: "
De manière général, ça a complètement changé ma vision de gamer à l'époque moi qui était particulièrement orienté jeu occidentaux et qui touchait très peu aux jeux Japonais, les meilleurs FPS et RTS ne venant pas vraiment du Japon.
TP est, vue de très loin, une relecture d'Ocarina Of Time mais malgré des mécaniques similaires, les différences restent suffisamment nombreuses pour lui donner son propre caractère.


D'abord, malgré une technique faiblarde en 2007, la technique "128 bits" de la Gamecube ou de la Wii permet enfin à la licence d'exprimer son potentiel architectural et malgré un rendu "réaliste 3D" qui dans un premier temps a moins d'audace que Wind Waker, propose des pures moments de grâce. Une gestion dynamique de la lumière dont même certains jeux à notre époque ne peuvent se vanter.
Niveau donjon, même si, propre à la licence, ils sont souvent basé sur une pièce centrale étoilé dont on débloque les artères en avançant, ils sont sans doute l'apogée ce qu'a jamais proposé la licence.
Le jeu propose son lot d'objets originaux jamais vu auparavant ou au comportement suffisamment modifié pour rendre le tout original et certains endroits proposent des passages ludiques absolument mémorables.
Il n'échappera pas à quelques déceptions mineures (les célestiens font un peu pitié, le monde du crépuscule pas assez grand), mais pas de quoi entacher cette merveille, plutôt un moyen de ne pas tendre en longueur les derniers passages du jeu qui malgré tout cela reste mémorable (le donjon des Célestiens :love: ).
TP sera aussi le Zelda à mes yeux avec le meilleur sidekick en la personne de Midona. Loin d'une Navi qui ne sert à rien ou d'une Fay robotique, tantôt attachante, au départ plutôt inquiétante, plus tard mystérieuse, au final plutôt canon, un personnage culte.


Mon podium final

Voilà, ma rétrospective se termine et il est temps d'établir donc mon podium.

1 - Twilight Princess
2 - Breath Of The Wild
3 - Ocarina Of Time


PS : L'émulation

Chaque jeu auquel j'ai joué de façon émulé a d'abord été acheté sur un support ou un autre. Je ne dis pas ça pour me dédouaner devant la zone d'ombre légale de l'émulation, encore que peut être un peu...

Mais je tiens à pousser cependant un mini-coup de gueule :
Que fait Nintendo ? Il y a tout un public prêt à manger des pattes pour se payer des remasters des épisodes de cette licence sur Switch (qui était prêt à casquer sur WiiU).
Il y a un clairement un public, Nintendo est au courant, il leur suffit de regarder les chiffres de WW HD, que je n'ai pas, mais qui devait être suffisant pour sortir TP HD derrière.
Même si ça ne fait pas des millions de ventes, le travail doit être beaucoup plus facile à rentabiliser.
Pire, quand on a goutté à la beauté d'un Skyward Sword en 1080p antialiasé sans aucune retouche, on se rend compte de la beauté incroyable du jeu.
Quand on a apprécié les contrôles et le rendu d'un pad XBox One pour jouer à Ocarina Of Time via un émulateur 3DS, difficile de retourner sur l'original 3DS et impossible de retourner sur N64.
Personnellement, ma merveilleuse WiiU, la seule console de Nintendo permettant de jouer à tous les épisodes de la licence de Nintendo (hors CDI et épisode Capcom donc) ne fonctionne plus. Les sticks sont morts.
Si je dois refaire un des épisodes que j'avais acheté sur WiiU, je sais déjà où ça finira et vous ne pourrez vous en vouloir qu'à vous même.


Publié le 13 Septembre 2019 à 18:40 par WinterOfTheWolf
En lien avec cet article :
Jeux-vidéo(s)
Plateforme(s)
Éditeur(s)
Développeur(s)
Commentaires
Ce blog est aussi le votre, laissez un commentaire...
* Facultatif, ne s'affichera pas sur le site
Si vous êtes enregistré, vous pouvez vous identifier. Vous pouvez également vous enregistrer.
Envoyer