Infamous 2

Bon, on fait une pause sur les jeux légers (mais non, ce n'est pas fini) pour parler un peu d'un triple A.
Aujourd'hui on teste la suite de ce que je considère être la meilleure exclusivité Playstation 3 (oui oui), Infamous 2. Si vous suivez un peu ce blog, vous savez qu'Infamous, premier du nom, est une de mes plus grandes expériences sur cette génération, si ça vous intéresse, vous pouvez retrouver mon avis en cliquant ici.
Après avoir fini le jeu deux fois (et obtenu mon premier trophée Platine \o/), j'en arrive à la conclusion qu'à mes yeux, finalement, le seul jeu du genre qui pourrait faire de l'ombre à Infamous 2, c'est Infamous premier du nom. Pour cette raison, le test va surtout se faire à base de comparaison une fois les points classiques passées.

D'abord, parlons de l'histoire vite fait du jeu... Vous êtes un coursier qui s'est pris un jour une bombe dans la tronche, sauf que cette bombe n'en était pas vraiment une, c'était une espèce de machine capable de donner des pouvoirs à ceux que l'on appelle les porteurs. Le premier épisode racontait donc l'ascension de notre héros de coursier à demi-dieu via des pouvoirs électriques de plus en plus puissants dans un monde openworld. Ce premier épisode se concluait sur l'annonce de l'arrivée imminente d'un gars encore plus puissant que vous et l'annonce qu'il fallait vous préparer à l'affronter. Le deuxième épisode, raconte donc, après votre première branlée, votre préparation à un autre affrontement.

On commence donc comme d'habitude par la technique du jeu. A ce niveau là, Infamous 2 étant un openworld, il est évident qu'on en attendra pas autant qu'un Uncharted, cela dit, le titre s'en tire très bien. Les décors sont colorés et variés, les textures sont belles et l'aliasing est respectable tant qu'aucun effet particulier n'a lieu. Par rapport au premier, l'écart est flagrant, notamment au niveau des visages où c'est le jour et la nuit. Point appréciable, le framerate m'a semblé assez constant et particulièrement stable tout le long. Pour se faire, le titre utilise une espèce de routine qui fait que les effets semblent rendus dans une résolution inférieure, du coup, certaines explosions semblent être rendus en résolution très inférieures puis superposées à l'image en cours, c'est particulièrement visible sur les effets de glace. Ce n'est pas catastrophique mais rajoute une ombre au tableau du bond graphique.

Parlons maintenant des défauts du jeu... Bah en fait, avec du recul, je ne peux pas m'empêcher de me dire que l'Infamous que j'avais tellement apprécié a subit des impératifs commerciaux. Toutes les améliorations du deuxième opus sont finalement limitées ou ont un impact pas forcément des plus positifs selon mon point de vue.

On commence par le héros. On a souvent reproché à Cole du premier Infamous de manquer de charisme. Bizarrement, moi je lui en trouvais pas mal. Peut être parce qu'il ressemblait à un homme commun mal rasé trentenaire... Ca me correspond pas mal...

En fait, c'était l'idéal pour partir de rien et finir en dieu dans Infamous, dans le 2, votre personnage a rajeunit, il est musclé sous son tee-shirt, il a une belle gueule. Quite à changer radicalement la tête de Cole (notre héros), pourquoi ne pas lui mettre des cheveux longs voir des mêches blanches ? Je ne suis pas contre le changement du tout, mais j'aimerais que celui ci se fasse dans la continuité des choses. Est-ce que l'ajout de charisme doit passer par un rajeunissement et un ajout de testosterone ? Non, clairement pas. Il suffit de voir les vidéos du prochain Assassin's Creed pour constater qu'Eizo n'a jamais eu autant de classe malgré des épaules qui s'affaissent et des cheveux blancs.

Et en plus, ils lui ont filés une arme pour taper... Sympa cela dit, c'est vrai que la mélée de base est un peu plus sympathique. En revanche, on perd les espèces de lames électriques façon Protoss du premier Infamous que j'appréciais particulièrement.

Deuxième point pour continuer sur la thèse du revirement commercial : des explosions et de la destruction. Ca c'est chouette dans le principe. Les premières minutes d'Infamous 2 sont jouissives à ce niveau là, vous pouvez détruire des balcons entiers, balancer des voitures en haut des immeubles, etc. Sauf qu'en fait, on se rend compte qu'en balancant un sac poubelle en haut des immeubles, l'explosion sera pratiquement la même. Vous continuez à vous promenez dans la ville, vous voyez un balcon, vous balancez la sauce, mais non, celui là ne se détruira pas, ils ont oubliés le script sur celui là. Plus tard, vous trouverez des gros tuyaux, pareil, vous les exploserez et tout s'écroulera, mais d'autres tuyaux qui auront l'air plus fin, malgré un déchainement de tous vos pouvoirs, rien ne bronchera.

Et on continue sur les trucs pour plaire commercialement... dans les ennemis, vous aurez... des monstres... Vampire à gueule ouvertes façon Blade 2 (entre autres). Mais que viennent-ils faire ici ?

Vous voulez encore un peu de commercial ? Vous aurez désormais 2 copines, une jolie asiatique et une black à grand décolleté, y'en a pour tous les gouts.
Et pour les fans de God Of War, il y a même les titans, une espèce de gigantesque mecs musclés façons Abomination. Assez bien fait mais exit l'originalité des robots recomposés immenses ou de l'armure magnétique des faucheurs du premier.

Enfin pour terminer sur les défauts comparativement au premier, le scénario ne bénéficiera plus vraiment du coup dans les dents que proposait la fin du premier. Signalons par contre que la fin du bon coté ou du mauvais coté est complètement différente contrairement au premier. En revanche, durant le déroulement de l'aventure, qui j'ai l'impression, s'avère plus courte, vos choix semblent avoir beaucoup moins d'influence sur l'environnement que dans le premier. Le choix du mauvais karma dans le premier transformait la ville, elle se délabrait, le ciel restait rouge en permanence, il régnait une ambiance d'apocalypse complètement différent d'une autre partie où l'on aurait choisi d'avoir un karma positif. Je n'ai pas du tout ressenti ces différences entre les deux choix de karma sur cet épisode.

Pour ces raisons, Infamous 2 n'a pas été la claque pour moi qu'avait été le premier, malgré un très bon moment passé et des améliorations flagrantes dont une ville superbe, une (très) légère déception flottait malgré tout dans l'air, du coup, je ne mettrais pas le 9 que j'avais mis au premier.

Mais attention, comme je l'ai dit au début de cet article, Infamous 2 souffre à mes yeux de la comparaison avec son ainé, à coté de ça, il reste un jeu globalement de très bonne qualité et sur lequel j'ai vraiment passé un très bon moment.

Conclusion

8Infamous 2 est plus beau que son ainé, la technique est enfin au rendez-vous et le budget finition ne semble pas trop avoir souffert cette fois. Cependant, là où le premier ramenait tout un tas d'originalité, le second me parait souffrir de tout un tas d'impératifs qui en font un jeu plus à même de plaire à un publique large mais qui peut décevoir ceux qui avait appréciés l'audace du premier. Reste un très bon jeu, sans conteste un must have pour les amateurs d'open-world.


Publié le 5 Septembre 2011 à 14:43 par WinterOfTheWolf
En lien avec cet article :
Jeux-vidéo(s)
Plateforme(s)
Ce blog est complètement gratuit, sans publicité, complètement indépendant et ne cache pas sa subjectivité.
N'hésitez surtout pas à laisser un commentaire, c'est complètement anonyme (sujet à validation malgré tout pour éviter les bots ou les insultes gratuites) et c'est la seule récompense concrète au boulot que ça demande sorti des stats qui restent tout de même assez abstraites.
Ne laissez pas les réseaux sociaux devenir la seule façon de vous exprimer aujourd'hui pour le bien de tous et utiliser les réseaux sociaux n'empêche pas d'essayer de faire survivre le reste.
Vous pouvez aussi vous inscrire et profiter de toute la partie gestion des jeux joués développé pour ce blog. Vous compterez ainsi dans les moyennes affichées.
Commentaires
loyd342le 5 septembre 2011 • Répondre
je viens de le finir et je dois dire que je suis complétement d'accord avec toi mais je me suis quand même bien éclaté, une belle licence !
kyosule 5 septembre 2011 • Répondre
Un épisode efficace voilà comment je le résumerais ce Infamous 2. En tout cas, je suis assez d'accord avec tes doléances.
Ce blog est aussi le votre, laissez un commentaire...
* Facultatif, ne s'affichera pas sur le site
Si vous êtes enregistré, vous pouvez vous identifier. Vous pouvez également vous enregistrer
Envoyer