Infamous

Aujourd'hui, un petit test PS3, Infamous. J'avais testé la démo il y a quelques mois, mais ça ne m'avait pas plus emballé que ça, j'avais trouvé ça sympathique, mais sans plus en fait.
Et puis l'autre jour, je suis passé devant, à 25€, pourquoi pas ?
Et en fait, c'est une très grosse surprise pour ma part, j'ai largement plus accroché au jeu qu'à la démo.

Infamous raconte l'histoire d'un petit gars, un coursier à qui on confie un jour une espèce de bombe et badaboum, elle lui explose entre les pattes... Mais en fait, ça ne le tue pas, ça tue seulement tout le monde autour. Dommage pour tout le monde. Cette bombe lui octroie soudainement des nouveaux pouvoirs "électriques" dirons nous.

Après l'explosion de cette bombe, une épidémie fait rage dans la ville, donc l'État décide de mettre la zone en quarantaine. Chose pas bien dure, la ville se situant sur 3 petites iles, il suffira de barrer les ponts. Evidement, on imagine facilement ce qu'il se passe dans ce genre de situation. La racaille du coin prend le pouvoir, pillages, viols, meurtres, les caïds ne se sentent plus pisser et la police se sauve la queue entre les jambes. Ce n'est pas très original au départ, une impression de déjà vue ? MadWorld, Doom's Day ou surtout New York 1997.

L'histoire débute vraiment lorsque vous tentez de vous échapper de cette ville, vous vous faites arrêtez par le F.B.I. qui vous demande de bosser pour lui. Pour elle plus exactement, une dame qui vous demandera de retrouver la personne qu'elle dit être son mari.

Attention cependant à la petite mission d'intro. On vous demande d'aller chercher de la bouffe largué par les secours. En faisant "Nouvelle partie" dans le jeu, il ne m'a pas été possible de choisir le niveau de difficulté. C'est en faisant mon deuxième run, sur cette petite mission pas bien compliqué (3/4 sbires à exterminer), que j'ai réussi brillament (forcément, après 30 heures, on commence à bien jouer) que le jeu vous prévient "Vous vous en êtes bien sorti, on va passer en mode Difficile".

Le jeu commence donc, dans une grande ville où vous pouvez allez partout... et quand je dis partout, c'est faux en fait... Partout à l'extérieur, ne comptez pas rentrer dans une maison... mais autrement, vous voyez une maison, un immeuble immense, etc. Vous pourrez y aller. La maniabilité est diablement efficace. Un peu brouillone par moment, mais au final, votre personnage arrive toujours, ou presque, à grimper en haut des batiments. C'est assez fabuleux... En tout cas moi j'adore... Surtout sur la deuxième et troisième iles (non accessibles au début du jeu) où se trouvent des immenses batiments de se retrouver tout en haut et de contempler la ville. toutes petites.

Au chapitre des défauts... La technique n'est pas extraordinaire mais je n'ai pas grand chose à lui reprocher. J'avais lu dans différents tests un problème de framerate que je n'ai pas retrouvé, j'ai trouvé le jeu d'ailleurs bien plus fluide que la démo. Peut être une mise à jour du jeu entre temps. Si le design de la ville est un peu gris par moment, une ville quoi, la beauté des décors se fera surtout en les contemplant en hauteur.

Au départ du jeu, les déplacements en ville sont assez lents aussi, on se dit qu'on aimerait bien pouvoir piquer des bagnoles, mais le jeu ne nous y autorise pas, sous prétexte qu'elle prendrait vite feu avec tout cet électricité qui sort de notre corps. Pourquoi pas. Pour ceux qui commencerait le jeu, rassurez-vous, régulièrement vous obtiendrez de nouveaux pouvoirs dont certains vont considérablement augmenter la vitesse de vos déplacements.

Parlons en d'ailleurs de ces pouvoirs, puisque tout le gameplay et l'intérêt du jeu repose dessus. Au départ donc, vous n'aurez pas grand chose, tout juste un petit éclair à faire sortir de vos mains. Ca deviendra votre arme principale. Mais le jeu vous fait évoluer au fur et à mesure des missions accomplies et se permet même un petit coté RPG en récompensant vos actions et missions de points d'expérience qu'il sera possible de dépenser pour améliorer ces dits pouvoirs.

Signalons au passage que leur évolution suivra deux branches. Celle du bien ou celle du mal. Certains passages du jeu vous demandent de faire un choix, souvent entre moralité et facilité vous permettant de faire pencher votre réputation. Selon que vous soyez plutot un homme bon ou mauvais, l'évolution permise de certains de vos pouvoirs sera différentes. Les missions ne seront pas les seules à vous permettre de devenir un héros ou un vilain, globalement, tout ce que vous pourrez faire aura un impact sur ces décisions. Et cela a même un impact particulièrement visible sur le jeu. Si vous choisissez le bien, la vie finira par reprendre son cours, les gens à vivre et ils vous applaudiront en vous voyant. Si vous choisissez le mal, les gens vous jetteront des pierres, le ciel deviendra rouge et les batiments seront de plus en plus délabrés. C'est particulièrement flagrant quand on fait un premier run "tout bon" et un deuxième "je fais mon gros vilain". En revanche, je n'ai pas encore constaté d'incidence réelle sur le scénario, mais je n'ai pas fini mon deuxième run.

Approchant de la fin du jeu, vous deviendrez un dieu vivant, si les à cotés techniques du jeu n'avaient rien d'extraordinaire, les effets pyrotechniques vous en mettront de plus en plus plein la vue. On ressent au final vraiment bien cette puissance contenue dans le héros. Ce qui rend le tout particulièrement jouissif et vous permets d'expédier au plus vite les missions secondaires du jeu. Missions secondaires qui sont d'un type que personnellement j'adore, le type "Conquête de territoire". Vous nettoyez chaque "quartier" de chaque iles pour au final les nettoyer complètement. Cela amène une grande variété de situation où l'on ne s'ennuie jamais.

Enfin, terminons sur la durée de vie. Je ne sais pas combien de temps j'ai joué exactement. Je n'ai acheté le jeu qu'il y a 10 jours, donc la durée de vie ne vous fera pas joué des mois. Niveau rejouabilité, si comme moi vous êtes curieux de faire un deuxième run en choisissant le coté inverse, ça va encore augmenter cette durée de vie. Je dirais que j'ai passé une bonne trentaine d'heures dessus facilement. Comme tout sandbox, la durée de vie dépendra de chacun. Aptitude ou envie d'effectuer les missions secondaires, admiration du paysage en essayant de trouver le batiment toujours plus haut de la ville, recherche des boites mortes et des fragments bleus, etc.

Et la note ? Le jeu mérite bien un 9 après ces heures passionnantes qu'il m'a fait vivre.

Signalons juste pour finir une bande son efficace même si elle a tendance à se cacher, voir être remplacer par des sons uniques qui renforcent certaines ambiances. Et enfin, un doublage français convainquant.

Conclusion

9Prenez GTA, empêchez le héros de voler des voitures mais donnez lui des pouvoirs pour ne pas qu'il s'ennuie. Au final, vous avez un super héros (ou un super vilain) dans un sandbox qui donne un jeu brillant, bien mené, passionnant, jouissif, varié, acrobatique avec une fin touchante et surprenante. Un must have.


Publié le 24 Février 2010 à 10:51 par WinterOfTheWolf
En lien avec cet article :
Jeux-vidéo(s)
Plateforme(s)
Commentaires
yuninale 24 février 2010 • Répondre
et bien a savoir que c'est un titre intéressant et pourtant je ne me serais pas arrêter dessus a 25€ ^^ Merci pour se test ^^
Rhyscardle 27 février 2010 • Répondre
Je suis dessus en ce moment (20€ chez REPLAY à Paris); c'est une véritable bombe, je suis d'accord
Burtoniacle 1 mars 2010 • Répondre
Je me le suis fais récemment et j'ai adoré ! Je l'ai fais deux fois de suite, en héros et en infâme :)
Ce blog est aussi le votre, laissez un commentaire...
* Facultatif, ne s'affichera pas sur le site
Si vous êtes enregistré, vous pouvez vous identifier. Vous pouvez également vous enregistrer
Envoyer