Horizon Zero Dawn

Quand on a fait des FPS pendant des années et qu'on s'attaque à l'action-aventure open-world, c'est courageux.

Quand on sort son premier open-world post-apocalyptique où on combat des robots corrompus quasiment en même temps qu'un opus d'une saga culte comme Zelda qui s'annonce être un immense open-world dans un monde post-apocalyptique où on combat des robots corrompus, c'est plus du courage, c'est du culot...

Soyons clair, à mes yeux (et suivant quelques blogs, quelques youtubers, je suis loin d'être seul), c'était du suicide.
Pas un suicide commercial, on sait désormais que le jeu s'est très bien vendu, mais un semi-suicide médiatique. Sony espérait peut-être l'inverse, enterrer Zelda sous la beauté technique d'Horizon, sous une éventuelle montagne de critiques dithyrambiques généralisées... Il aurait pu... Y'en a qui ont essayé...

2 jours après la disponibilité de Zelda BOTW WiiU en version humhum sur le net, on trouvait déjà des comparatifs, a priori sans aucun sens (Zelda tournant sur une PS3++ et Horizon sur PS4) et pourtant, c'était rarement en défaveur de Zelda. Si Horizon a indéniablement des avantages en terme technique et photo-réaliste, on a vite vu que cela se faisait au détriment d'un monde statique, d'une gestion des collisions avec l'environnement mal branlée et d'une physique douteuse.

Manque de bol pour Horizon, voilà pas qu'un autre jeu qui se situe dans un open-world post-apocalyptique où on combat des robots sort quelques jours après, Nier Automata, qui semble également lui voler ce qu'il lui restait de vedette... Je n'y ai pas joué encore, je ne peux pas dire si c'est justifié ou non, c'est prévu mais pas tout de suite.

Si je dis tout ça, c'est surtout pour faire comprendre que vu le culot de sortir Horizon dans ces dates là, j'espérais vraiment du très lourd pour le jeu, ce qui expliquera peut être que je ne sois pas particulièrement clément.

Et si on arrêtait les comparaisons ?

Bon, ce n'est pas tout ça, mais il va falloir essayer de faire abstraction de la concurrence pour donner son avis. D'un autre coté, l'expérience que chaque joueur a des jeux est forcément lié à ce qu'il a joué avant. Si, GTA 3 fait partie de mes Best Game Ever, il en serait surement autrement si le jeu sortait aujourd'hui car je n'ai plus la même expérience qu'à la sortie du jeu et l'effet de l'open-world qui m'a mis une claque à l'époque n'aurait pas le même impact.
On va donc juste essayé de ne pas trop parler de Zelda, mais malgré tout, Horizon ayant beaucoup de points communs avec d'autres AAA action-aventure dans un open-world de ces dernières années, la comparaison semblera inévitable

Alors, le jeu il vaut quoi ?

Horizon, pour moi, c'est l'équivalent du premier Assassin's Creed, en mieux quand même, mais c'est un jeu magnifique techniquement, mais où plus j’avançais dans le jeu et plus je me demandais qu'est-ce que je fichais là à répéter les même chose en boucle...

Le jeu n'est pas mauvais du tout, c'est même un bon jeu (alors que le premier AC, c'est discutable), mais comme le premier AC, je prévoyais à l'avance ce que j'allais voir ou devoir faire, sans être aussi coincé dans une même boucle de gameplay que ne l'était AC, une certaine répétitivité s'est rapidement installé.

Du coup, pour une fois, on va commencé par les qualités...

Le jeu est beau, techniquement d'une part et artistiquement, c'est plus subjectif, mais c'est également franchement joli.

La deuxième particularité du jeu, outre que ça soit un nouvel open-world, c'est bien entendu son bestiaire. Le monde d'Horizon est peuplé, à part les humains, d'un gros bestiaire composé de gros dinosaures robotiques dont l'explication de leur présence sera révélé plus tard dans le scénario.
Et là aussi, c'est une réussite, c'est plutôt original, et les combats sont a priori sympathiques, au moins au début.
Une fois qu'on a fait le tour du bestiaire pas si large que ça, qu'on a réussi à augmenter les munitions les plus efficaces du jeu (selon moi, les flèches de feu et les flèches EM), les combats finissent finalement par devenir assez simples voir redondant (je jouais pourtant en ultra difficile), on est très très loin comme j'ai pu le lire au départ, d'un Monster Hunter qui même si dans le principe d'apprendre les patterns est le même, arrive toujours à nous surprendre après plusieurs centaines d'heures de jeu grâce à une variété de patterns bien plus élevée.
Pour Horizon, on aura fait le tour au bout de quelques heures.

Et finalement, en ce qui me concerne, j'ai trouvé que les robots finissaient par tous se ressembler, on passe en vision magique typique des AAA, on repère leur point faible et on l'enflamme ou on le décolle (grâce aux flèches EM).

Je me demande si finalement je n'aurais pas tout simplement préféré des vrais dinosaures. En fait, je considère même les robots comme une facilité car il est beaucoup plus difficile d'animer des animaux vivants dont la peau, les muscles et les expressions faciales représentent un tout autre challenge à animer à mon avis pour un résultat convenable que des robots.

Niveau humain, les visages sont étonnamment bien rendus, la modélisation est soigné et en photo, ils rendent superbement... tant qu'ils ne bougent pas. Là, on a l'impression d'avoir affaire à des poupées du musée Grévin et l'animation n'est clairement plus à la hauteur de la modélisation.

Enfin, si les décors sont magnifiques, j'ai trouvé personnellement qu'ils manquaient de variétés et d'accessibilité. Sans même parler de Zelda BOTW qui permet d'aller partout, le jeu aurait pu offrir de meilleurs chemins grimpant que les classiques crottes de pigeon ou grosse accroche jaune/rouge pour bien montrer où est le chemin. Assassin's Creed y arrive pas trop mal depuis le troisième épisode de la saga.

On jette tout ?

Non, bien sûr que non, une fois qu'on a compris la mécanique de jeu, grosso modo, on est dans un jeu à checkpoint de plus, on a des points sur la carte, on y va, on fait ce qu'on a à faire, ce n'est clairement pas extraordinaire, mais ce n'est pas mauvais du tout, ça se joue bien, les combats avec les robots restent sympathiques, on y passe même du bon temps.

En revanche, la liste de "checkpoint" n'est pas très variée. Les quêtes annexes sont l'exemple typique de quête fedex, on parle à quelqu'un, il nous demande quelque chose, le GPS nous dit où c'est, on y va en se téléportant le plus prêt possible, on revient, c'est bouclé et y gagne un peu d'XP ou de loot récompense en ayant déjà oublié pourquoi on a fait ça.

Le jeu manque selon moi clairement de variété. Si on prend Assassin's Creed, depuis le 2, le jeu a le bon gout d'être devenu un jeu à checkpoint, mais varié malgré tout, selon le temps qu'on a à y consacrer, on pourra se pencher sur l'économie de la villa, gérer la restauration, la décoration, l'amélioration de l'équipement du personnage. Horizon a bien une partie "équipement", mais elle reste faiblarde en étant composée niveau tenues de grosso modo 6/7 armures déclinées en légère/moyenne/lourde et ne me demandez pas pourquoi, mais en fait, je me suis très rapidement équipé en lourde, je suis resté avec l'équipement de base qui me suffisait, même en ultra difficile et j'ai juste acheté les lourdes quand j'avais le loot nécessaire. Je ne suis même pas passé par les intermédiaires.

D'ailleurs, signalons un défaut d'Horizon inhérent à pas mal de RPG, la perte de temps dans l'inventaire. Ca me fatigue tellement ce genre de chose. D'un coté, c'est "normal" que le personnage ne puisse pas porter 2 tonnes de matériel sur lui, mais il faudra qu'un jour les devs comprennent qu'autoriser 1,99 tonnes tranquillement puis rendre le joueur handicapé à 2 tonnes, ça ne renforce pas le réalisme, ça oblige juste le joueur à se faire chier dans un menu pour faire le tri. Bon, Horizon n'handicape pas le perso quand il est plein, mais vous tuez des monstres et vous ne pouvez plus looter, c'est dommage vu qu'à part looter, ça ne sert pas à grand chose de tuer les monstres.

Pour varier un peu, Horizon propose des camps de bandits à vider, mais là encore, ce n'est pas très équilibré. Le schéma pour vider les camps est quasi similaire à chaque fois, en début de partie, on est trop faible pour faire de l'infiltration, il n'y a pas de one-shot via head-shot, etc. Donc on finit par se faire voir, on s'enfuit, un ou deux soldats nous suivent, on les butte facilement, on recommence et rapidement dans le jeu on devient au contraire trop fort, on ne s'infiltre quasiment plus, on headshote et on finit au corps à corps.

Enfin, le scénario se laisse suivre, il n'est pas follement original, mais est agréable à découvrir via les ruines du jeu.

Bon, malgré tout, j'ai joué pas loin de 70h de mémoire au jeu, je l'ai platiné (youpi, mon deuxième platine sur PS4), j'y ai passé un moment sympathique, c'est un bon premier essai, mais il ne faut pas à mon avis s'attendre à plus, au pire on passe un bon moment, au mieux, on accroche vraiment au jeu et c'est une bonne surprise, mais j'ai du mal à voir où personnellement.

Conclusion

7Horizon est un bon jeu, une jolie démonstration technique pour la PS4, mais j'ai peut être eu le tort d'en attendre plus que ça. Le formatage AAA des dernières années n'est pas loupé, loin de là, mais le jeu n'arrive pas à surprendre réellement et le bestiaire un peu plus original ne suffit pas selon moi à différencier le jeu de la masse.


Publié le 27 Aout 2017 à 12:30 par WinterOfTheWolf
En lien avec cet article :
Jeux-vidéo(s)
Plateforme
Commentaires
Igukile 2 septembre 2017 • Répondre
Un jeu plutôt joli, on pourra au moins retenir ça et c'est déjà pas mal si on n'est pas exigeant.
Ce blog est aussi le votre, laissez un commentaire...
* Facultatif, ne s'affichera pas sur le site
Si vous êtes enregistré, vous pouvez vous identifier. Vous pouvez également vous enregistrer.
Envoyer