Elex

Aujourd'hui, je vais parler d'un boxer bas de gamme (l'alternative au caleçon) Je ne sais pas pourquoi j'ai pensé à ça, mais Elex me fait penser à un boxer bas de gamme.
Vos boxers de marques commencent à s'user ou sont dans le bac à linge sale, Vous allez au magasin du coin, vous vous dites que vous pourriez prendre un ou deux boxers d'avance pour quand ça arrive. Mais votre magasin n'a plus de boxer de votre marque préférée Bim, vous regardez donc du côté des boxers Leaber Brice même si tout le monde vous l'a déconseillé. Ça tombe bien, ils sont en promo, au pire, si vous n'êtes pas à l'aise, vous pourrez vous en servir en chiffon.
Vous rentrez chez vous avec votre boxer et vous l'essayez et les premières minutes, vous vous dites que vous êtes moins à l'aise comme on vous l'avait prédit, vos testicules respirent moins, ça couvre différemment le haut des cuisses, mais est-ce un mal ou est-ce juste parce que c'est différent ? Par contre, contrairement aux boxers Bim, pour une fois, il n'y a pas l'étiquette derrière qui vous gratte au dessus de la raie. Et puis finalement, c'est pas non plus insupportable pour vos bijoux de famille et vous vous dites que faute de mieux, ça fera le job, faudra voir à la fin de la journée si ça vous a vraiment gêné.

Elex, c'est le boxer Leaber Brice, au démarrage, vous vous dites que ça ne va pas. Le système de combat n'est pas désagréable mais vous vous prenez une fessée par le premier mob venu. Les décors sont détaillés, mais on dirait un jeu de début de génération PS360 upscalé (et en 60FPS sur PC quand même). Contrairement aux derniers gros RPG que j'ai fait, Elex n'est pas localisé intégralement, il n'y a pas de doublage Français. Mais comme vous avez dépensé un peu d'argent, vous persistez un peu, parce que c'est toujours mieux qu'un boxer sale et vous avez trouvé quelques personnes qui ont su apprécié les boxer Leaber Brice et vous expliquer pourquoi c'était vraiment cool en fait (on trouve un tas de joueurs qui ont adorés Elex).

Et au bout de quelques heures, dans le jeu, vous rencontrez des gens, vous rentrez dans des villages, vous découvrez de la variété, vous vous rendez compte après quelques niveaux que le système de combat est cool en fait. Si on prend un gros ARPG réputé, au hasard Skyrim, son système de combat c'était un peu l'étiquette arrière du boxer qui vous démange par moment, le reste est bon mais ça vous démange et vous vous rendez compte que le boxer Leaber Brice n'a pas ce défaut ou du moins, ça fonctionne mieux en fait. Ce n'est pas parfait, ce n'est pas ce qu'on a vu de mieux mais c'est finalement plaisant à jouer et il permet de bien ressentir la montée en puissance du personnage.

Et puis il y a le jet-pack, cette possibilité assez inédite de voyager dans un ARPG, du coup, le level design qui esthétiquement n'est pas des plus folichons se rattrape sur sa verticalité. Ce n'est pas toujours très cohérent, parfois un peu brusque dans les changements d'environnement ou d'effets météorologiques, mais comme le boxer bas de gamme, tant que ça ne vous empêche pas de le porter, vous faites avec, c'est du bas de gamme, vous le savez ou vous avez rapidement compris.
Et malgré tout, ce monde ouvert n'est pas si mal fait, il a ses défauts mais offre son lot de découvertes qui savent attiser la curiosité, il n'est pas très grand, mais il est relativement dense avec plein d'endroits à explorer, il est varié, il offre parfois de belles surprises et il a même quelques moments de gloire avec ses grandes architectures, ce n'est jamais (ou rarement) magnifique, mais c'est grand, paradoxalement à l'ambition affichée du jeu et régulièrement on se dit "waouh quand même" et grâce au jet-pack, on peut se laisser tomber des hauteurs et se rattraper tranquillement sans subir de malus de dégât de chute. D'ailleurs, les villes/villages sont globalement assez grand et intéressants à visiter, ils profitent du taf sur l'architecture et sont plutôt de bonnes surprises.

En se promenant dans ce monde, on rencontre la faune locale, placée assez étrangement car même en suivant les premières missions de base, on rencontre des monstres qui vous tuent en vous soufflant de dessus. Du coup on apprend à les éviter et on apprend à utiliser le jet-pack pour se mettre à couvert. Du coup, on finit par réussir à remplir quelques objectifs et finalement, petit à petit, on monte de niveau et quand par hasard on essaye de s'attaquer aux monstres qui nous soufflaient dessus, on se rend compte qu'on est devenu suffisamment fort pour les annihiler, sans compter qu'au détour d'une route on a rencontré des compagnons qui nous suivent et nous aident. Et qui permettent de faire une transition sur les quêtes annexes.

Car oui, dans le jeu on va rencontrer des compagnons. Le premier, très rapidement d'ailleurs et peut-être un peu obligé, vu qu'il nous amènera au premier village du jeu. Puis on en rencontrera d'autres, qui ont leurs propres quêtes annexes à remplir. Et chacun nous obligera à voyager à travers le monde et à chaque grande destination, on trouvera de nouveaux PNJ qui ont besoin d'un service... et arrive la fin de la journée. On a fait pas mal de choses, pas désagréables, on a constaté les défauts, certains flagrants, certains effets graphiques sont à peine dignes d'une PS2 (oui oui, suffit d'aller là où il fait trop froid pour voir l'effet sur votre tenue avant de mourir), mais en même temps, on a fait quelques quêtes intéressantes, si la journée a été longue, on s'est même attaché à une faction et on a fait ce qu'il faut pour être accepté comme membre (faites attention, on ne peut pas changer de faction), on se rend compte qu'on a fait une suite de quête plutôt bien écrites, avec des choix visibles à court ou moyen terme et si le monde n'est pas toujours très cohérent, les quêtes et vos choix semblent nettement plus pertinents et logiques dans leur résultat. On finit donc par s'attacher à ces compagnons qu'on a aidé, on en a profité pour monter en niveau ou apprendre à jouer avec les ennemis trop durs en se planquant quand nécessaire grâce au jet-pack, en laissant faire notre compagnon du moment quasi invincible (il s'écroule mais fini par se relever) et finalement... On est pas si mal en fait dans ce boxer... euh... RPG bas de gamme.
On sent qu'il y a des trucs qui clochent, on se rend compte et on subit passivement le coté bas de gamme, mais faute de mieux, parce que les ARPG de ce style sont assez rares, on fini par y passer un bon moment du genre de ceux qui vous font dire à 3 heures du matin : "Mince, il est tard, il est temps que j'aille me coucher".

Le scénario

Sur un monde nommé Megalan, a priori qui ressemblait à la terre (on croise beaucoup d’infrastructures ou de véhicules dans le jeu qui font penser ça), une grosse météorite s'écrase et dévaste tout. Non contente d'avoir pratiquement exterminé la race "humaine", tout est empoisonné à l'Elex (ho, le titre du jeu). Les survivants forment des clans, certains apprennent à transformer l'Elex en mana pour faire de la simili-magie, certains en font des armes, certains en font de la drogue et d'autres se la jouent remake de Mad Max et restent hors la loi à piller tout ce qu'ils peuvent.
Vous faites parti de ceux qui se droguent, les Albes, l'Elex vous rend super fort et intelligent, mais plus vous en prenez et plus vous devenez froid, une espèce de Terminator humain bas de gamme. Un jour on vous envoi pour une mission et vous vous écrasez et là votre frère vient vous abattre parce que c'est comme ça chez les Albes, quand on échoue on meurt. Donc votre frère vous exécute ou plutôt croit le faire et vous vous réveillez plus tard, un voleur vous a tout piqué votre armure, vous ne prenez plus d'Elex donc vous êtes devenus faible comme un homme et vous commencez à ressentir des émotions, ce qui justifie que le jeu vous offrira parfois des choix.
Notez au passage que votre frère a aussi échoué dans sa mission du coup, mais c'est pas grave tant que le fait que vous soyez en vie n'est qu'une rumeur.

Et voilà comment ça commence, vous avez oublié plein de choses que le jeu se chargera de vous rappeler de temps en temps dans des dialogues bas de gamme.
La fin de l'histoire ? Je n'en sais rien je n'ai pas fini le jeu au moment où je rédige ce texte...

Quoi !?! Tu écrits sur un jeu que tu n'as pas fini ? Non, parce qu'en 30h de jeu, j'ai vu tout ce que j'avais à voir. Je vais finir le jeu, sans aucun doute, mais je n'attend aucune éclaboussure que ça soit en négatif ou en positif, ça m'a suffit pour en voir les mécaniques, pour en constater l'écriture sympathique, pour admirer les résultats de certains choix fait plus tôt, etc.
J'ai eu le temps de bien explorer le monde, il arrivera surement à me proposer encore quelques endroits surprise, mais je suis au courant qu'il est capable de le faire.
Même en cas de révélation ultra intelligente niveau scénario sur la fin, ça ne changera pas globalement l'avis que j'ai du jeu.

Enfin, pour finir, signalons la BO, qui comme le reste du jeu n'est pas mauvaise, mais jamais brillante, quelques musiques sympathiques, quelques morceaux versant dans l'épique bas de gamme, bref, à la hauteur du reste du jeu.

Si vraiment on a plus de boxer propre

A la lecture de ce test, vous vous dites peut-être : Mais pourquoi s'imposer des boxers bas de gamme ? Bah je vous l'ai dit dès le départ, parce qu'il n'y avait pas de boxer Bim.
Car oui, si je compare Elex aux ténors du genre, à Skyrim, à Witcher 3, à Fallout 4, forcément, j'ai pris plus de plaisir sur ces jeux là que sur Elex.
Mais ce n'est pas comme si il sortait des ARPG de qualité tous les mois. Il n'y avait rien du genre tout simplement et le jeu est d'assez bonne qualité malgré son coté bas de gamme pour que j'ai envie d'en voir la fin. Sans compter qu'il a réussi à choper une bonne fanbase de joueurs ayant beaucoup apprécié le jeu et qui ont réussis à me le vendre.

Alors bien sûr, si vous n'avez pas fait un des jeux sus-cités, je vous conseillerais plutôt d'aller voir de ce coté là, mais ils commencent à dater et si comme moi ça vous dérange de vous rabattre sur des RPG vue de dessus avec un système de combat tactique et/ou tour par tour parce que l'immersion n'est clairement pas du même tonneau, Elex n'est finalement pas un mauvais jeu, c'est juste un ARPG de ce type bas de gamme. Peut être qu'il mériterait la création d'un nouveau marché, les jeux à 30€ (le marché des jeux à 20€ ayant été accaparé par les indés qui ne se sentent plus pisser), ça éviterait à la sortie qu'on le compare aux ténors du genre fait par des équipes qui se comptent en centaines d'employés. Je le déconseille clairement à 60/70€, mais avec un peu de temps, comme j'ai fait, le temps de le laisser descendre un peu en prix, ce n'est clairement pas un mauvais jeu. Un peu rude au départ sans doute, manquant un peu d'accessibilité, il faudra parler aux PNJ "nommé" pour trouver des quêtes, mais où on finit par faire son trou, où comme dans tout bon RPG du genre, on finit par vivre sa vie et à s'accrocher à cet univers plein de défauts mais qui ne manque pas de charme.

Remarque complètement gratuite et hors sujet, malgré son coté bas de gamme, je passe un bien meilleur moment sur Elex que sur Red Dead Redemption 2. Le rapport entre les deux jeux ? Quasiment aucun, si ce n'est que l'un est bas de gamme et l'autre représente le très haut de gamme de l'industrie du JV... Et pourtant...

Conclusion

7On résume, Elex, c'est comme un boxer bas de gamme, on a les testicules un peu moins à l'aise mais au bout de quelques heures on s'habitue et à la fin de la journée on se dit qu'on était pas si mal et on arrive même à lui trouver des qualités comme cette étiquette qui nous démange derrière sur nos boxers haut de gamme. Du coup on se dit qu'on pourrait remettre un autre boxer du genre le lendemain. C'est le genre de jeu qui me fait réfléchir à la création d'un nouveau marché, des jeux vidéos à 30€ pour dire clairement "houhou, on n'est pas cher mais avec un peu d'effort vous pourrez vous amuser". Ca ne lutte pas avec les ténors du genre, mais ce n'est pas mauvais, c'est paradoxalement trop complet et ambitieux pour être qualifié seulement de jeu moyen, c'est juste un jeu qui sent autant le budget limité que l'ambition inatteignable mais qui arrive malgré tout à s'équilibrer grâce à des points intéressants et qui permet de passer un bon moment, voir de s'attacher, faute de concurrence sérieuse ou du moins, si vous avez déjà bouclé cette concurrence sérieuse parce que l'air de rien, des ARPG de ce style si ambitieux sur la longueur, y'en a pas tant que ça.

Mise à jour quelques jours plus tard...

Voilà, pour ceux qui ne supportent pas ceux qui écrivent une critique avant d'avoir fini un jeu, c'est fait, je l'ai fini et rien n'a changé dans tout ce qui est dit plus haut.


Publié le 29 Décembre 2018 à 20:16 par WinterOfTheWolf
En lien avec cet article :
Jeux-vidéo(s)
Plateforme
Commentaires
Ce blog est aussi le votre, laissez un commentaire...
* Facultatif, ne s'affichera pas sur le site
Si vous êtes enregistré, vous pouvez vous identifier. Vous pouvez également vous enregistrer.
Envoyer