How To Train You Dragon

On continue sur les reviews de jeux légers avec mon avis sur Dragon, de son vrai nom "How To Train Your Dragon". Ayant trouvé le film sympathique et le jeu pas cher, je me suis dit "Pourquoi pas". J'avais déjà apperçu le jeu sur Wii et ça m'avait l'air particulièrement joli et intéressant. Attention, ça risque de spoiler un peu le film si vous ne l'avez pas encore vu.

Dragons semble être un mixe de genre assez improbable, mixe de RPG et baston, le jeu ne suit donc pas la trame scénaristique du film mais se déroule après. Le village n'est donc plus sous l'emprise des dragons mais tous vivent heureux et réunis. Pour une raison étrange, Harold a retrouvé sa jambe qu'il avait perdu à la fin du film, je suppose que les développeurs du jeu ont modélisé leur personnage avant d'avoir vu le film.

Dans notre village où tout va bien, tout le monde s'emmerde, forcément, plus de dragon à combattre, plus besoin de se préparer à affronter le retour des dragons, donc, pour s'occuper, tels des Vietnamiens avec des coqs, ils se mirent à organiser des combats de Dragons. On s'amuse comme on peut.

Vous jouez donc Harold (le héros du film) ou Astrid (la copine du héros du film) et votre but est de dresser 4 dragons pour participer au tournoi des dragons. Pour y arriver, vous devrez nourrir vos dragons, les entrainer, etc.

Au début, le jeu est plutôt prometteur, on attérit dans un joli village qui, si il n'est pas mis en valeur par la technique du jeu possède une esthétique très agréable, à l'instar du film. Signalons au passage que j'ai pu appercevoir le jeu sur Wii et qu'il est vraiment très joli pour la bécane, d'où la "pauvreté" technique sur PS3 j'imagine, il ne s'agit à mon avis que d'une adaptation de la version 128bits mise à jour avec quelques rajouts de polygones et des textures plus fines.

Vous commencez donc à vous promenez dans ce village et faire un peu de crafting. Le crafting est d'ailleurs assez fluide et agréable, ça permet de se dire qu'on va commencer à se faire une grosse réserve pour nourrir nos bêtes. Au bout d'un moment on va débloquer une aire de jeu un peu plus grande, toujours pour crafter, dans le but de nourrir vos animaux ou de réponses aux très rares quêtes du jeu.

Alors voilà, c'est sympathique comme ça, la musique est jolie, on se promène, l'ambiance est relaxante, on a une petite caverne qui vous permet de réaliser différents défis amusants, notamment ceux vous permettant de voler, moins ceux qui ne sont que d'ultra vieux jeux skinné à la sauce du jeu (reproduisez la séquence de touche... youpi), on passe aussi un peu de temps à décorer ses dragons, mais ça n'a finalement pas grand intérêt puisque chaque élément ne semble qu'esthétique même si l'apparence de votre dragon passe du lapin albinos au Critters enragé.

Et on a finalement vite fait le tour du village et des alentours, c'est finalement assez petit et là on comprend (assez vite) que tout ça, ce n'est que du bonus pour le coeur du jeu, les combats de dragons. Le problème, c'est que si ça s'avérait un bonus sympathique autour des combats de dragons, le bonus est finalement mieux réussi que le gros du morceau car, venons en aux choses qui fachent, les combats de dragons sont complètement loupés. Si l'idée de faire un Street Fighter avec les personnages reptiliens du film n'était pas mauvaise (un Primal Rage moderne), le gameplay n'est pas plaisant, les combats se limitent à une suite de combo plus ou moins faciles à sortir.

Il y a en tout 5 tournois, chaque tournoi vous permettra d'adopter un dragon de plus (jusqu'à 4) et débloque l'accès à de nouvelles sections dans l'entrainement ce qui au final vous permet de débloquer de nouveaux combos et de nouveaux éléments customs pour votre dragon (les fameux éléments pour faire jolis mais qui ne changent rien d'autres).

Le joueur aura vite compris les 2/3 combos salvateurs qui lui permettront de venir à bout finalement très rapidement du jeu et les combats n'en deviendront que plus lassant.

Un mode Arcade vous permet ensuite de zapper la partie histoire et les bonus pour que le jeu se comporte vraiment comme un jeu de baston, vous pourrez heureusement importer vos dragons du mode histoire mais les combats ne s'avèrent pas plus passionnant. Peut être que si j'avais trouvé une victime pour jouer au jeu avec moi, la présence d'une vraie intelligence aurait permis d'hausser la difficulté et de comprendre l'intérêt de l'esquive ou des 36 combos qui ne servent à rien, mais il aurait alors fallu que mon adversaire s'inflige les longues séances d'entrainement et honnêtement, en dehors des gosses qui s'amuseront à essayer de transformer l'apparence visuel de leur dragons pour les faire ressembler à leur Pokemon préférés, je n'imposerais pas une telle perte de temps à un joueur.

Conclusion

3L'ambiance était sympa, l'ajout de contenus tel que les défis, le crafting agréable, la personnalisation esthétique de ses dragons et quelques éléments de RPG aurait pu faire mouche, mais tout ça ne sert finalement qu'à englober un jeu de baston loupé. Ce qui gache au final complètement l'intérêt du titre. Même à petit prix, le jeu est une perte de temps. Peut-être pour les enfants de 3 ans...


Publié le 4 Septembre 2011 à 09:12 par WinterOfTheWolf
En lien avec cet article :
Jeux-vidéo(s)
Plateforme(s)
Commentaires
Ce blog est aussi le votre, laissez un commentaire...
* Facultatif, ne s'affichera pas sur le site
Si vous êtes enregistré, vous pouvez vous identifier. Vous pouvez également vous enregistrer.
Envoyer