Mon bilan 2019 et mon top de la décennie

Je vais même commencer par ce qui devrait être la conclusion de ce bilan pour l'année 2019.
Quand je fais le bilan de l'année, un seul mot me vient à l'esprit : Déception.

Alors attention, il y a eu quelques bons jeux et très bons jeux, quelques surprises que je n'attendais pas, mais je ne sais pas, j'ai ce sentiment de finir l'année sans le jeu, celui qui chaque année normalement me fait dire que putain ce média est grandiose tout de même, je n'ai pas eu The Game qui me fait dire "putain cette année c'était de la bombe".

Je n'ai pas non plus joué à tout ce que je voulais, la crise tout ça, il faut faire des choix. Ce n'est pas avec ma centaine de visiteurs mensuels que les éditeurs vont commencer à m'envoyer des jeux et du coup, je fais comme tout le monde, j'attends les promos ou que le temps passe pour que les jeux baissent de prix, je fais de plus en plus de patient gaming en ayant marre d'acheter des jeux plein pot puis de voir 3 mois plus tard débarquer un passe de season, j'attends les version GOTY comprenant tout le jeu (The Surge 2 par exemple même si j'ai surkiffé le premier).

J'aime toujours autant le jeu vidéo, mais je préfère me refaire d'anciens jeux que de dépenser plein de sous dans des jeux qui ne colleront pas forcément à ce que j'ai vraiment envie, du coup, j'ai rajouté des catégories en rapport dans ces envies.

C'est cool, c'est mes awards, y'a que moi qui vote, ça va plus vite et je peux créer les catégories que je veux.

C'est parti...

La machine de l'année :

1

Le PC

Encore, toujours et contre tous. Les prix hallucinants, encore plus grâce aux abonnements qu'on peut faire durer un mois le temps de jouer au jeu qui nous fait envie, l'émulation qui m'a permis de refaire plein de jeux cette année que je possède mais dont les consoles sont mortes ou peu pratiques, les jeux tout simplement sublimes même avec ma "vieille" carte graphique.

Le coup de coeur indé de l'année

1

They Are Billions

Ca fait quelques années que j'y joue, mais sa sortie officielle est 2019, donc j'en profite pour le placer là. Même si le jeu est tellement dur (ou surtout moi nul) que je suis obligé de tricher pour ne pas péter un câble (je joue avec les fichiers de sauvegarde), c'est ultra prenant, passionnant, chronophage, etc.

Les déceptions de l'année

1

Astral Chain

C'est du Platinum Games, c'est plutôt joli, mais voilà, j'ai passé quelques heures sur le jeu, je n'ai pas accroché au système de combat... au jeu tout court en fait. Et avec très peu de motivation pour continuer, je ne sais pas si je le reprendrais un jour. Allez savoir, il pourrait peut être se retrouver dans la catégorie du "jeu de l'année dernière que j'ai découvert cette année" l'année prochaine.

2

Link's Awakening 2019

Haaa, Zelda, la licence qui déclenche tellement de débats passionnés sur les forums. Celle dont je ne me lasse pas de parler pour dire toujours les mêmes choses. Et voilà pas que sortait un remaster d'un épisode qui revient si souvent dans les débats sur le meilleur épisode de la licence. Si ce n'est pas fondamentalement un mauvais jeu, il est même plutôt bon, j'en attendais tellement plus. L'exemple typique du jeu survendu sur la nostalgie de la découverte quand on était gosse.

3

Sekiro : Shadow Die Twice

From Software, Dark Souls, Bloodborne, de grands jeux, du coup, de Sekiro j'en attendais tellement. Et au final, un jeu tellement punitif, frustrant, une telle régression de la part du développeur qui m'avait habitué à toujours offrir des portes de sorties pour les mauvais joueurs comme moi.

4

Day's Gone

J'espérais... Je ne sais pas ce que j'espérais, au final j'ai eu un jeu au framerate ridicule sur PS4 Amateur et le peu d'intérêt sur quelques heures de jeu ayant tous les poncifs de la formule Ubisoft de l'ancienne génération m'ont fait trancher dans le run sans aucune motivation pour y retourner. Et malgré ses lacunes, pas particulièrement beau techniquement, framerate à la rue, etc. le jeu fera bourriner ma PS4 au point que le son en devienne insupportable et je ne l'ai pas rallumé depuis.

5

Anthem

Alors là, c'est une première, je mets en déception un jeu auquel je n'ai pas touché. Bah oui, mais c'est comme ça, j'attendais pas mal le jeu en fait, plus il s'approchait et plus il me faisait envie, son concept de TPS en armure d'Iron Man mix Monster Hunter, les promesses à l'E3 d'une narration à la hauteur pour les joueurs solos, etc. Et puis le jeu est sorti, au début les premiers retours furent positifs, le gameplay ne semblaient pas trop mauvais sur les betas et là c'est le drame. Pendant un mois, deux mois, trois mois, plus j'en lisais et plus le monde entier me criait de ne pas craquer. Au final, même quand j'ai eu l'occasion d'y jouer "gratuitement", le monde entier m'avait découragé.

GOTY : Podium des jeux de l'année (pour cette catégorie, on inverse l'ordre)

3

Dragon Quest Builder 2

Un Minecraft à la troisième personne avec un scénario et un chara-design de Toriyama (toujours un peu le même, mais c'est sympa), des dizaines d'heures à construire tout et n'importe quoi, peut être un peu bavard mais quel plaisir. On se re-découvre une créativité à laquelle on ne croyait plus.

2

A Plague Tale : Innocence

Fait par hasard quand j'avais chopé un abonnement Origin pour un autre jeu (le GOTY pour tout dire), ce jeu est une pépite : une BO qui tue, des graphismes splendides esthétiquement comme techniquement (la gestion des rats est géniale), une histoire touchante et racontée avec le juste ton, celui qui transmet des émotions sans tomber dans le pathétique, des personnages attachants, quelques énigmes satisfaisantes (ceux pas compliquées mais dont on est content quand on y arrive), une grosse surprise et une vraie réussite. Le fait que ça soit un jeu Français doublé parfaitement est un peu la cerise sur le gâteau.

1

Star Wars Jedi Fallen Order

Un jeu exigeant, mais pas trop, complètement solo, sans mauvaise surprise, des chorégraphies jouissives pour un fan de Jedi, un level design intéressant et ouvert, etc. Je ne vais pas mentir, il n'est pas à la hauteur des GOTY 2018 ou 2017, mais quand je fais le bilan, c'est clairement le jeu qui m'a apporté le plus de plaisir de jeu cette année. Sans doute mon affect pour la saga pré-Disney affecte-t-elle mon jugement, mais on s'en fout, c'est mon blog. Vivement un deux plus ambitieux, plus long, avec plein de guests fan-service, etc.

Le top 5 des grands absents

1

The Surge 2

Qu'est-ce que j'ai aimé The Surge, mais pourquoi je n'ai pas pris le second épisode ? Je l'ai pris en fait, mais pas encore joué à l'heure où je rédige ce bilan. Je ne l'ai pas pris day-one pour une raison simple, le saison pass. J'adore la licence mais pas au point de payer le jeu complet 59€ + 19€. J'ai juste attendu que le prix devienne raisonnable, soit 30€ le jeu + 16€ le season pass.

2

Death Stranding

Je n'ai pas joué à Death Stranding, je n'ose plus allumer ma PS4, à chaque fois j'ai peur qu'elle s'envole et quand elle ne s'envole pas elle m'oblige à monter le son pour oublier qu'elle fait le bruit de 5 PC gamers en pleine charge. Et du coup, comme le jeu est annoncé sur PC, je le ferais le moment venu. Vu que sa sortie officielle sur PC sera 2020, allez savoir, il sera peut être dans le bilan 2020

3

Monster Hunter World : Iceborn

Pour presque les même raisons que Death Stranding, je n'ai pas pris Iceborn sur PS4. Le jeu étant tellement plus agréable sur PC, notamment grâce aux temps de chargement, Iceborn finira donc sur mon PC quand il y sortira.

4

Greedfall

Ce jeu m'attire, je regrette de ne pas l'avoir fait cette année. Je l'ai à peine entamé car je viens de l'avoir avec d'autres jeux ramené par le père noël.

5

Dragon Quest XI

Tout comme The Surge 2 et Greedfall, le père noël me l'a ramené, mais il est difficile de donner un avis définitif au bout de quelques heures

Mon top 10 de la décennie

Oui, la décennie se termine en fait l'année prochaine officiellement, mais le monde entier semble avoir envie de le traiter cette année alors je ne vais pas faire mon marginal, d'autant que j'ai comme tout le monde pris la murge du siècle le 31 décembre 1999 pour fêter le nouveau siècle alors que le nouveau siècle commençait réellement un an plus tard (haaaa, le bug de l'an 2000, quelle info détonante à l'époque, je peux le dire, j'y étais). Au pire on en fera un autre l'année prochaine.

Vu le peu de place d'un top 10 pour autant d'années, j'ai exclu les remakes et autres remasters pour éviter de remplir mon top 10 avec trop de vieux jeux comme Zelda Twilight Princess, Shadow Of The Colossus ou Okami qui aurait surement encore compliqué la tâche.

J'ai sans doute joué à plusieurs centaines de jeux en 10 ans, l'exercice d'en choisir dix n'est pas facile, on se dit au premier abord qu'on risque d'en oublier... Bingo en fait, car c'est justement les jeux qui ne me sautent pas à l'esprit qui doivent dégager d'un top 10.

On commence par le dixième et on fini par le premier

10

Assassin's Creed 2 (sorti en 2010 sur PC)

Le premier épisode d'une saga qui me collera à la peau tant j'en suis fan et malgré mon rejet profond du premier épisode. Mon affect pour ce deuxième épisode n'est sans doute pas étranger aux excellents Brotherhood et Revelations sortis ensuite. C'est sans doute la seule saga trans-média qui m'a permis de vivre la vie d'un héros de sa naissance à sa mort lui donnant une consistance énorme. Je ne peux que saluer cet épisode pour sa richesse de base qui ne fera que s'améliorer au fur et à mesure de sa grande saga.

9

Dark Souls (sorti en 2012 sur PC)

Dark Souls, la redécouverte de l'exigence, la liberté, le level design qui relève du génie, l'utilisation audacieuse des gâchettes pour les coups, sans conteste en ce qui me concerne, le meilleur jeu de From Software et un virage évident pour l'industrie ou au moins une bonne raison de s'interroger.

8

DarkSiders (sorti en 2010 sur PC)

Quand je parle de cette licence, j'hésite souvent entre le premier et le second pour savoir lequel je préfère, donc faute d'avoir envie de trancher, je mets le premier de ce qui est sans doute la seule licence de la décennie à s'être frotté avec réussite à Zelda tout en apportant sa touche comics et son esthétique particulière.

7

Assassin's Creed IV - Black Flag (sorti en 2013 sur PC)

Black Flag n'est pas qu'un épisode de plus de la licence comme j'ai cru à son annonce, c'est sans doute le meilleur jeu de pirates auquel j'ai jamais joué de ma vie. Des heures et des heures à écumer les mers pour y faire couler tous les navires possibles en quête de butin. Sans compter ma flotte que je gérais sur mon Ipad pour continuer à m'enrichir même PC éteint.
Vous trouvez les AC trop facile et grand public ? Allez donc parcourir les Caraïbes en début de partie quand votre bateau n'a pas les améliorations nécessaires. Le pire, c'est qu'avant BF, je n'avais même pas conscience que ce genre d'expérience de piraterie aurait pu me plaire.

6

Xenoblades Chronicles X (sortie en 2015 en Europe sur WiiU)

Le scénario est loupé, le coté shonen a quasiment disparu et les musiques ne sont pas toutes une grande réussite. Sans cela, il aurait sans doute été plus haut dans ce top, en l'état, c'est un monde tellement gigantesque, esthétique, varié, intrigant, peuplé de curiosités et que le jeu nous offre le loisir de découvrir sous trois échelles différentes qui offrent chaque fois une redécouverte après nous avoir forcé à profiter de chaque étape.

5

Monster Hunter Tri (sorti en 2010 en Europe sur Wii)

Sans doute pas le meilleur épisode, rien que MH3U sur WiiU reprenant tout le contenu en rajoutant un contenu de fou furieux le tout en 1080p. C'est bien le Tri qui me fera découvrir la licence et quelle licence, surement la plus chronophage de toute ma vie à travers les multiples épisodes que j'aurais retourné. Un style unique mainte fois copié, jamais égalé, de la coopération à quatre simplement, un maniement particulier et tellement jouissif lorsque l'on place son coup correctement.

4

Xenoblades Chronicles (sorti en 2010 en Europe sur Wii)

Sans doute le JRPG le plus marquant de ma vie, des centaines d'heures à parcourir en long et en large ses deux titans gigantesques, une bande son de fou, le petit coté shonen et un sabre laser culte.

3

The Legend Of Zelda : Skyward Sword (sorti en 2011 sur Wii)

Peut-être le plus décrié des Zelda sans doute à cause du motion gaming. Et pourtant, un rendu audacieux, une bande son culte, des donjons géniaux, des environnements level-designé aux petits oignons qu'on redécouvre plusieurs fois dans des conditions différentes et radicalement changeantes. Et au final, quand je fais le bilan de plus de 35 ans de gaming, en dehors de la VR qui utilise beaucoup le motion gaming, Skyward Sword restera à mes yeux le jeu le plus ambitieux jamais sorti et réussi centré sur le motion gaming. Un grand jeu.

2

The Witcher 3 (sorti en 2015 sur PC)

Quelle ambiance, quelle narration, quelle bande son, quel charisme. Une expérience intense et marquante qui s'est étalée suffisamment pour devenir une tranche de vie.

1

The Legend Of Zelda : Breath Of The Wild (sorti en 2017 sur WiiU et Switch)

J'ai déjà tellement tout dit précédemment sur BOTW. Pourtant comme le démontre ce top, les mondes ouverts, c'est mon dada, mais quelle claque à tous les niveaux.

J'ai presque hésité à faire un top 20, voir 30, j'aurais tellement voulu caser des jeux comme Okami, Shadow Of The Colossus, Bloodborne, Dragon's Dogma, God Of War (2018), Assassin's Creed Odyssey, tellement et tellement de jeux qui m'ont marqués sur lesquels j'ai pris un vrai pied vidéo-ludique. Mais malgré les qualités indéniables en ce qui me concerne de ces jeux, au moment de la comparaison, ils n'étaient plus dans le top 10, ce n'est pas non plus dramatique et ça ne veut pas dire que pour moi ils n'existent pas.

Voilà, c'est mon bilan de l'année 2019 et de la décennie, gardez à l'esprit que c'est totalement et sans concession subjectif. Je ne doute pas que ma street's creed de gamer aurait gagné quelque points de charisme en mettant Sekiro en jeu de l'année et en virant les licences trop populaires de mon top de la décennie, mais c'est justement l'intérêt de mon blog de donner mon avis qu'il fasse parti d'un consensus par moment ou qu'il soit en exergue à d'autres.

Je vous invite à donner votre top de l'année ou de la décennie en commentaire, vous pouvez poster sans être inscrit en bas de cet article si vous avez envie de donner votre avis. Il sera sujet à validation mais je ne refuse jamais un commentaire, sauf si il me semble contraire à la loi.

Et l'année prochaine ?

Je ne vais pas me voiler la face, ma plus grosse attente pour l'année prochaine concerne un jeu qui n'est même pas annoncé pour l'année prochaine, il s'agit de la suite de Breath Of The Wild. Et pour continuer dans la collection "tu attends un jeu qui n'est même pas annoncé", je place un petit espoir sur la sortie de Bayonetta 3.

Autre chose ? J'attends pas mal Elden Ring, mais Sekiro m'a clairement refroidi du développeur.

Enfin, j'attends pas mal les jeux PC "en retard". Iceborn, Death Stranding, avec l'accessibilité financière des jeux que je n'ai pas fait cette année à cause de ça, je ne devrais pas m'ennuyer l'année prochaine...

Concernant les nouvelles consoles qui arrivent dans l'année, ça me laisse un peu de marbre, même si j'ai beaucoup d'espoir dans la démocratisation du ray-tracing, ça fait 30 ans que j'attends ça (oui oui, je faisais déjà du ray-tracing sur Atari ST où il fallait une nuit pour afficher une sphère et quelques reflets et je rêvais déjà de voir ça dans les jeux). Il faudra du coup que je change de carte graphique, mais ça vaudra vraiment le coup si c'est bien utilisé.


Publié le 28 Décembre 2019 à 20:12 par WinterOfTheWolf
En lien avec cet article :
Jeux-vidéo(s)
Plateforme(s)
Éditeur(s)
Développeur(s)
Commentaires
Ce blog est aussi le votre, laissez un commentaire...
* Facultatif, ne s'affichera pas sur le site
Si vous êtes enregistré, vous pouvez vous identifier. Vous pouvez également vous enregistrer.
Envoyer