Mon bilan 2018

Je dois être le seul blogueur à attendre fin janvier pour faire son bilan de l'année d'avant. Ce n'est pas malin, c'est le seul truc qui peut buzzer un peu en fin d'année et moi je le fais quand tout le monde est déjà passé à la nouvelle année.
M'enfin, ce n'est pas grave, j'y tiens quand même, ne serait-ce que pour moi d'ici un an ou deux me souvenir des jeux qui m'auront le plus marqués en bien ou en mal en 2018.

La machine de l'année

Le PC reste ma machine de l'année encore en 2018. Je n'ai rien changé sur mon PC depuis 2017, mais encore plus que l'année dernière où mon GOTY se trouvait sur Switch et WiiU, le PC aura été la machine à m'offrir mes meilleures expériences de l'année. Et une fois de plus, avec la concurrence qui s'est installée entre les différents revendeurs, jouer day one coûte moins cher et on a de tous les cotés des offres et des jeux gratos à ne plus savoir qu'en faire. Alors bien sûr, ça ne fait que grossir un backlog qu'on n'entamera jamais que de loin, mais entre les jeux gratuits, les jeux qui avant ne sortaient pas sur PC et qui désormais y débarquent pour y jouer dans de meilleurs conditions, il n'y a vraiment aucune raison que ça ne reste pas la machine de l'année.

L'éditeur de l'année

Sony sera cette année mon éditeur remarquable. Alors c'est paradoxal, la machine de l'année est le PC, mes GOTY sont quasi tous jouables sur PC, mais j'apprécie particulièrement les efforts de Sony cette année. Les jeux sortent, ne sont pas blindés de micro-transactions, pas abusif en DLC, ils sont globalement de qualité, sortent assez régulièrement et même si je joue à mes GOTY sur PC, ils sortent également sur PS4, donc la console en question reste une machine de rêve pour les joueurs qui n'auraient les moyens de ne jouer que sur une seule plateforme et qui n'auraient pas les moyens d'investir dans un PC gamer.

Mes déceptions de l'année

Je dis au dessus que Sony a été un éditeur remarquable, malgré tout, ma première déception de l'année sera une exclusivité Playstation.

- Marvel's Spider-man : J'étais pas mal emballé à l'idée d'un Spider-man ambitieux et exclusif, garantie théorique d'un boulot de dingue. En plus, entre temps, Sony a sorti le très bon God Of War, audacieux, réussi, jouissif. Tout partait bien pour avoir un Spider-man qui déchire. Et au final on a eu un The Amazing Spider-man++, bien animé, plutôt joli, mais réutilisant le "vieux" modèle d'open-world à checkpoint, que certains appellent injustement "open-world à la Ubi" alors qu'Ubisoft bouscule justement cette formule depuis 3/4 ans alors que Spider-man la reprendre tellement à la lettre que ça en est quasi-insultant pour les joueurs chevronnés tant les ficelles sont grossières.

- Red Dead Redemption 2 : Alors là, c'est un cas particulier. Je ne comptais pas acheter le jeu, je sais que les jeux Rockstar sont pour moi depuis GTA 4 des déceptions, l'antithèse du fun, la tentative de premier degré qui se foire à chaque fois sur moi, les blablas interminables non doublés parce qu'ils le valent bien, etc. Mais mon petit frère m'a offert une carte PSN et du coup je l'ai eu en complétant un peu donc pour une bouchée de pain. Malgré des retours de joueurs plutôt catastrophés pour certains, c'est plus fort que moi, un tel plébiscite presse, ça me rend curieux.
Au final, le jeu sera pire que dans mes pires craintes, au point que je n'arriverais pas à le finir en ayant marre de cette ergonomie des enfers, de ses allers/retours à cheval n'en terminant plus, exaspéré par cette volonté de tout montrer en animation rendant chaque action exagérément lente, pénible avec un input lag qu'on n'aurait jamais laissé passé chez un autre éditeur, etc.

- Nino Ku Ni 2 : Des jolies graphismes, un système de combat dynamique et plutôt agréable, une petite partie gestion tout à fait sympathique et qui sert pas mal de carotte pour avancer, mais une partie Pikmin-like osef un scénario qui représente ce que j'ai vu de plus niais dans un jeu vidéo qui se donne la peine d'essayer de raconter une histoire gâcheront complètement mon bilan final.

Mon top 5

On commence par le cinquième :

- Shadow Of The Tomb Raider : Après un Rise Of The Tomb Raider plutôt bon mais jouant peut-être trop sur les gunfights, Shadow Of The Tomb Raider retourne au source de l'exploration dans des décors splendides nous laissant tout le loisir de piller de nombreux tombeaux parfois géniaux. Déception sur la fin où le jeu nous laissera débloquer tout un tas de compétences mais se terminera trop vite pour les exploiter. Si ROTR frôlait parfois l'overdose de gunfights, SOTR a oublié d'en mettre suffisamment, d'autant que les quelques auxquels on participe sont toujours aussi bon, avec un aspect infiltration plutôt réussi, mais leur faible nombre fait qu'on en profite plus assez. Problème d'équilibrage selon moi. Reste un très bon jeu très largement sous-estimé en ce qui me concerne.

- Darksiders 3 : On ne l'attendait pas, on pensait la licence morte en même temps que THQ et finalement, le troisième épisode est bien arrivé. Pas aussi ambitieux que ses prédécesseurs, mais j'ai vraiment passé un bon moment, un bonheur de retrouver cette saga et un gameplay "pareil mais différent" aux autres auront finis de me ravir.

- God Of War : Retour de notre dieu de la guerre préféré. Un pari audacieux pour ce revirement de situation. On passe du BTA bourrin à une ARPG très narratif, on change la vue de caméra, on lui colle un gameplay de combat jouissif comme il faut. Un très bon jeu qui loupe de peu selon moi d'être un grand jeu qui au final donne tout de même trop l'impression d'être un maxi trailer pour la suite. Un très bon moment tout de même.

- Monster Hunter World : Capcom se décide enfin à partir sur un projet ambitieux pour sa licence qui a fait exploser les scores de ventes de portables au Japon depuis 15 ans. En simplifiant certaines facettes du jeu et en lui collant un moteur technique tout à fait honorable, Capcom réussit son pari.

Le GOTY :

- Assassin's Creed Odyssey : Sans atteindre la narration des meilleurs RPG, avec son cadre fantastique, son système de combat intéressant, ses héros charismatiques, ses arcs narratifs parfois passionnants, ses tenues à foison, sans doute la plus belle mer jamais vu dans un jeu vidéo, le retour des batailles navales par tempête, le retour de la quête du héros, Ubisoft signe là un grand jeu.

Les coups de coeur de l'année

Pas vraiment de coups de cœur cette année pour les jeux de 2018 sorti de mon top 5.
J'ai joué dernièrement à Elex, Xenoblade Chronicles 2 et j'ai passé quelques heures sur Mario X Lapins Crétins, 3 coups de cœur, mais sortis en 2017.

Les jeux que j'attends en 2019

C'est triste, mais il n'y a aucun jeu qui me fait sauter sur place en 2019.
Je suis assez impatient de jouer à Sekiro Shadow Die Twice et plutôt curieux de voir si Day's Gone ou Ghost Of Tsushima seront autres choses que des bêtes open-world à checkpoint comme l'ont été Horizon et Spider-man.
A voir également si Death Stranging va entraîner une énième giga branlette mondiale sur un jeu Kojima ou comment va s'en sortir DMC5 après le très bon DmC.
Niveau jeu indé, j'attends toujours la sortie, enfin, de Praey for the Gods.
J'espère aussi un chouette Bayonetta 3 mais il n'a pas été confirmé pour 2019.
Dans un futur plus proche, je vais me refaire avec plaisir l'excellent Assassin's Creed 3 remasterisé "offert" avec le season pass d'Assassin's Creed Odyssey.

Conclusion

Une bonne année dans l'ensemble. Déception de Nintendo qui selon moi et mes envies n'a pas assuré en 2018 et le plus gros jeu espéré pour 2019 vient d'être remis à zéro (Metroid Prime 4).
Les sorties ont été nombreuses, souvent de qualité et assez variées, même si de mon coté, j'apprécie de plus en plus les jeux longs où on s'investit pour vivre une grande aventure (ARPG en tête). Du coup forcément, qui dit long jeu, dit moins de jeu, mais ça ne me dérange pas. En revanche, c'est de plus en plus dur à trouver, c'est ce qui fait qu'on se retrouve à tester du Elex, mais comme j'en ai tiré un bon bilan, ce n'était pas si mal.


Publié le 27 Janvier 2019 à 17:19 par WinterOfTheWolf
En lien avec cet article :
Jeux-vidéo(s)
Plateforme(s)
Éditeur(s)
Développeur(s)
Commentaires
Flikvictoril y a 4 mois • Répondre
J'ai adoré le Marvel's Spider-Man et j'avoue avoir eu un sentiment bien plus mitigé sur le dernier Tomb Raider, comme quoi...
Par contre, d'accord sur Assassin's Creed Odyssey, il est magnifique (Kassandra aussi) malgré une IA de débilos pendant les phases d'infiltration.
Ce blog est aussi le votre, laissez un commentaire...
* Facultatif, ne s'affichera pas sur le site
Si vous êtes enregistré, vous pouvez vous identifier. Vous pouvez également vous enregistrer.
Envoyer