BGE Awards 2020

Le bilan de l'année chez moi, c'est comme souhaiter Bonne Année, je m'autorise à le faire jusqu'à fin janvier.
Du coup, il ne débarque que maintenant même si l'année est fini et que ça n'intéresse plus personne, ça ne change pas forcément du reste de mes textes de toutes façons.

Cette année fut bien spéciale, si vous tombez sur ce blog en sortant d'une grotte, dans deux siècles ou d'une dimension parallèle, il y a une petite pandémie qui a bien foutu la merde au niveau mondial et ce n'est pas prêt de finir à vue d'oeil. Au final, par le simple fait d'être encore en vie ainsi que tous les proches que j'aime, ça suffit à en faire une bonne année pour moi d'un point de vue humain. D'un point de vue vidéo-ludique... c'est délicat, le jeu sur lequel j'ai passé le plus de temps cette année est un peu une croûte, un jeu passe-temps qui tombait au bon moment mais en fait, vous ne le trouverez clairement pas dans mon top de l'année vu ce que je pense du jeu en question. Et à coté de ça, mon GOTY est une mise à jour, mais je ne vais pas trop spoiler le reste du ticket si vous lisez ça et que vous faites donc parti des rares à lire un ticket en entier.

L'année de la nouvelle génération !

2020 n'est pas que l'année de la COVID, c'est aussi l'année de la sortie des "Next Gen". Je vais être clair tout de suite, je n'ai pas participé à l'euphorie. Je ne vais pas vous pondre un pamphlet comme quoi je suis patient ou autre, si je n'y ai pas participé, c'est juste que je fais parti des milliers/millions de joueurs qui n'ont pas réussis à dégoter une "nouvelle" console. Mon envie allait clairement vers la XBox Series X, surtout avec l'offre All-access (30 € et quelques par mois) mais je n'ai pas réussi à en choper une, même plein pot en fait (oui j'ai failli craquer) elle restait introuvable et ce n'est pas avec mes quelques dizaines de visites par mois que Microsoft allait m'en faire cadeau, dommage.

Spéciale dédicace aux dizaines d'influenceurs qui exposaient la leur sur les réseaux sociaux, je ne sais pas vous, ça va peut-être semblé aigri, mais ça ne faisait pas particulièrement de la pub aux consoles en question de mon coté, ça avait plutôt tendance à m'agacer. Après, si c'était le deal des constructeurs "on vous file la console mais n'oubliez pas de le notifier sur les réseaux sociaux", ok, je l'aurais fait pour mes 20 abonnés Twitter sans remord j'avoue.

Pourquoi je lorgnais plutôt sur la Series X plutôt que la PS5 ? Bah plusieurs raisons à ça... La première, ma PS4 est en train de crever en silence (le seul moment où elle est silencieuse), c'était un caprice à l'époque, je ne regrette pas Bloodborne ou God Of War, mais franchement, je ne peux pas dire non plus que ça aurait été un gros manque de m'en passer, on est pas pour moi dans le chef d'oeuvre à la Skirim, Witcher 3 ou Breath Of The Wild pour ne citer qu'eux. Il suffit que je regarde mon top de la décennie pour voir qu'on n'y trouve pas vraiment d'exclusivité Playstation. Je la prendrais peut-être dans un an ou deux pour God Of War 2 en bon quarantenaire capricieux (dans 2 ans, si je vis encore, je serais plus prêt du cinquantenaire en fait) mais là tout de suite rien ne m'attirait (j'ai toujours trouvé que Demon Souls était un brouillon de Dark Souls, le voir plus beau ne le rendra pas meilleur si on passe toujours par ce vieux hub tout naze qui m'avait gonflé sur PS3). Je n'ai actuellement pas les moyens de m'équiper en nouveau PC (le mien commence à se faire vieux) mais la Series X m'assurait de disposer du GamePass et donc d'énormément de jeux sans frais supplémentaire dont nombreux seraient communs et tourneraient toujours sur mon PC. Sans compter qu'ayant investi dans un pad Elite 2, je pourrais le partager entre mon PC et la XBox. La goutte d'eaux fut le rachat récent de Bethesda par Microsoft.

Et les jeux ?

J'ai joué à beaucoup de jeux cette année, comme chaque année, il est l'heure du bilan. Comme je n'ai jamais vraiment de plan chaque année et que c'est mon blog, j'invente des catégories au fur et à mesure que je rédige ce ticket, je fais ce que je veux après tout.

La machine de l'année :

1

Le PC

J'étais à deux doigts de copier/coller mon argumentaire de l'année passée. Le PC, même mon vieillissant est tellement merveilleux. Et les abonnements dont je vantais les mérites l'année dernière ont tellement pris de gallon encore cette année. Et vu que le pad XBox One reste un pad magistral, comme j'ai la chance d'en avoir la version Elite 2, c'est vraiment du bonheur, je ne comprend pas que les constructeurs continuent d'investir dans des features osef passé l'effet de surprise sympa comme les vibrations HD alors qu'ils snobent toujours les languettes arrières tellement confortables.

Le trophée COVID aka "j'ai du temps à perdre et le jeu tombe pile poil pendant les congés partiels imposés par la boite"

1

Animal Crossing : New Horizons

Si cette rubrique aurait pu être rempli par mes vieilles bases Clash Of Clan, c'est un autre F2P qui l'aura cette année... ha, on me souffle à l'oreillette que ce n'est pas un F2P même si c'est les même mécaniques, mais bon, malgré tout le mal que je pense du jeu, qu'il représente à lui seul le parfait exemple de l'incompétence de Nintendo sur la partie Online de ses titres, il mérite au moins un prix pour le temps que j'y ai passé et le bon moment communautaire qu'il m'a apporté au moment où j'en avais besoin. Ce n'était pas vraiment un jeu, plutôt une thérapie.

Le coup de cœur de l'année

1

Maneater

Quand l'heure du bilan est venue, c'est bien Maneater qui me vient le plus vite à l'esprit. Ca n'a durée que 2/3 après-midi, peut-être 4, mais c'était tellement sympa de jouer ce requin qui bouffe tout avec ses super-pouvoirs.

Les déceptions de l'année

TODO : Trouver des jeux que j'attendais et qui ont été des déceptions en 2020.

P.S.: J'aurais bien mis Hyrule Warriors ici en fait, vu la déception de ne pas vraiment jouer la guerre "d'il y a 100 ans" mais une version alternative parce que retour dans le passé, monde parrallèle, etc. Mais bon, j'en parlerais dans la critique éponyme, ça suffira.

GOTY : Podium des jeux de l'année (pour cette catégorie, on inverse l'ordre)

3

Immortal Fenyx Rising

Le jeu qui devait être le clone de Breath Of The Wild n'aura surement finalement pas le quart de l'aura de l'inspiration et sera sans doute vite oublié par certains tandis que vite zappé par d'autres à cause de sa DA non réaliste. Malgré tout, selon moi, peut-être à défaut de grands jeux cette année, il atteint ce top car j'y passe vraiment un très bon moment. Le monde est dense, la DA superbe même si le chara-design gâche un peu le tout, toujours parasité par la boutique Ubisoft pour les tenues, bref, il faudra que je pense à prendre le temps d'en faire une critique, mais pour résumer, c'est très scolaire, ça n'a rien compris de l'inspiration, mais c'est très agréable à jouer.

2

Assassin's Creed Valhalla

Si Valhalla n'arrive pas selon moi, à la cheville d'Assassin's Creed Odyssey, il reste un très bon jeu, splendide même sur mon PC vieillissant, Eivor (version masculine pour ma part) a un charisme certain, l'enrobage est superbe et ne peut que faire plaisir à un fan comme moi des séries Vikings et The Last Kingdoms, des séries certainement pleines d'erreurs historiques mais je m'en fou un peu j'avoue, j'adore et Valhalla a très bien surfé sur cette vague même si de grosses ficelles se font rapidement (et surement volontairement) sentir. Des paysages sublimes, des combats brutaux. Reste un magasin toujours parasite et un manque de "sexe" qui rappellent qu'on est sur un jeu Ubisoft. Pas que je recherche ce genre de chose dans le JV, mais vu le contexte, la violence enfin assumé et le reste, je trouve que ça dénote un peu.

1

No Man's Sky Origins

Et oui, c'est comme ça, mon GOTY 2020 est une mise à jour. Je vais essayer de faire court pour rappeler l'histoire de No Man's Sky, ce jeu tellement promotionné par Sony a du se vendre autant qu'un triple A, du coup, Hello Games et sa petite équipe, malgré les critiques (justifiées) à sa sortie, ont du se ramasser un joli pactole, de quoi travaillé "à blanc" pendant quelques années. Ils en profitent donc pour continuer à améliorer leur concept et justement, cette année est sorti No Man's Sky Origins, grosse mise à jour, nommé ainsi parce que le jeu propose enfin ce qui était promis dans les premières vidéos et même bien plus. J'avais acheté le jeu en solde Steam y'a 3 ans et après cette mise à jour, un jour sur un coup de tête, j'ai décidé de m'y mettre sérieusement et c'est clairement ma meilleure expérience de l'année. Amenant de surprise en surprise, après plus de 300h de jeu, je me donne encore quelques dizaines d'heures avant d'en faire une critique en bonne et due forme.

Le top des grands absents (mais que j'ai quand même envie de citer)

1

Cyberpunk 2077

Vous ne trouvez pas d'avis ici sur Cyberpunk 2077, je ne doute pas des qualités du jeu, The Witcher 3 du même développeur étant sur mon podium des jeux de la décennie. Mais malheureusement, alors qu'entre 1998 et 2008 j'étais un très gros fan de FPS, je ne saurais l'expliquer, un jour je n'ai plus réussi à m'immerger dans un jeu en vue à la première personne, tout le temps cette impression de jouer une caméra et pas un personnage. Je retente de temps en temps mais le bilan est toujours le même après quelques dizaines de minutes, immersion zéro pour moi, dommage. Du coup, pas de Cyberpunk sauf si CDProject se décidait un jour à proposer l'option "vue à la troisième personne" (déjà dispo via des mods, comme quoi je n'étais pas tout seul à trouver ce choix curieux après The Witcher 3)

2

Hadès

J'ai lu tellement de bons retours sur Hadès que j'ai craqué comme beaucoup (merci Epic Games Store et ses bons de 10€) et je reconnais sans soucis que j'ai passé quelques heures très sympathiques. Malheureusement, au bout de ses quelques heures de jeu face à mon manque de skill, celui-ci aura eu raison de moi et je ne ressentirais pas spécialement, malgré les qualités indéniables du jeu facilement appréciables, l'envie d'y retourner.

3

Ghost Of Tsushima

J'apprécie les jeux basés sur le modèle nommé (injustement selon moi) "open-world Ubisoft". Des mondes ouverts à checklist et si j'en crois ce que j'ai lu, ce jeu est typiquement de ceux là. Il me faisait très envie à tous les niveaux, l'environnement a l'air superbe, etc. Pourquoi je n'y ai pas joué ? Le bruit tout simplement, c'est tellement ridicule de résumer son absence à ça mais c'est pourtant le cas. Je ne supporte vraiment plus ma PS4 qui fait tellement de bruit à coté de mon PC même en pleine charge. J'ai bien tenté le nettoyage, j'ai payé cher en bombe à air sec, etc. mais rien à faire, elle hurle et même en jouant au casque je n'en peux plus.

4

Kingdom of Amalur : Re-Reckoning

Encore un jeu dont je dois rédiger la critique... depuis 9 ans. :D Reckoning (on va l'appeler comme ça c'est plus rapide) est vraiment un jeu que j'apprécie, j'ai platiné le jeu sur PS3, j'ai dépassé la centaine d'heures dans ce remake qui apporte peu de chose mais qui me donnait une excuse pour y rejouer. Et j'ai adoré, vraiment un grand jeu, quelques mécaniques et rigidités un peu archaïques, un peu chiant le temps qu'on passe à gérer son inventaire parce que "y'a plus d'place" mais un monde immense, varié, un bestiaire à la hauteur, des musiques sublimes, des architectures fabuleuses, un super système de combat proche du beat'em all, une DA "fablesque" que j'apprécie vraiment. Mais même si mon GOTY est une mise à jour, la mise à jour de Reckoning dans ce remaster est vraiment trop pauvre, voir régressive pour le placer dans mon top des GOTY.

5

Hyrule Warrior : L'ère du fléau

En très gros fan de Breath Of The Wild je ne pouvais passer à coté d'un jeu permettant d'incarner les prodiges. J'ai failli le zapper pourtant, après la démo qui apprend que finalement on ne vivra pas vraiment le passé mais un passé modifié via le voyage dans le temps éjectant de facto toute idée de vivre le vrai passé et sa conclusion dramatique qu'on lui connait dans le jeu original tout en sachant qu'un BOTW 2 étant en développement, le jeu devient un spin-off beaucoup moins pertinent. Mais un soir devant un bon d'achat Nintendo online attendant d'être dépensé, j'ai craqué. Et je ne regrette pas forcément. Le jeu est sympatoche, le muso me fait tout de même penser à un sous-genre du Beat'em all, mais les références et l'univers si proche de BOTW font le job. J'y joue en écran splitté avec ma gamine, il faut être tolérant aux 10 fps (voir moins sur certaines cartes ou dans certaines situations) mais ça fait à peut prêt le job. Ils auraient dut faire un film d'animation d'1h30 avec le moteur du jeu, il me le vendait. Critique à venir plus tard je pense, en grand fan de BOTW, je ne peux malgré tout pas zapper sa critique.

Et l'année prochaine ?

Je n'ai pour le moment pas vraiment d'attente pour l'année prochaine. C'est bien, ça évite les déceptions. J'espère un Breath Of The Wild 2 mais je n'y crois pas vraiment, Nintendo ayant zappé les 25 ans de la série pour Breath Of The Wild, on n'imagine sans mal qu'ils se vont se gaufrer pour sortir BOTW 2 l'année des 30 ans. Si c'est pour nous sortir un nouveau chef d'oeuvre, pourquoi pas.
J'aimerais m'enthousiasmer pour Elden Ring mais ma déception de Sekiro m'a un peu refroidi sur mes espoirs en From Software.
J'espère arriver à me choper cette année une XBox Series X mais je ne sais pas vraiment encore à quoi je jouerais dessus, mais comme je suis ce genre de joueur qui n'hésite pas à rejouer à un vieux jeu, je sais que j'y trouverais mon compte.

Si vous lisez ce texte avant la fin janvier, je me permet donc de vous souhaiter une bonne année 2021, si vous lisez ce texte, c'est que vous êtes encore en vie donc finalement l'année 2020 aurait pu être pire.

@ bientot

Publié le 24 Janvier 2021 à 15:00 par WinterOfTheWolf
En lien avec cet article :
Jeux-vidéo(s)
Plateforme(s)
Éditeur(s)
Développeur(s)
Ce blog est complètement gratuit, sans publicité, complètement indépendant et ne cache pas sa subjectivité.
N'hésitez surtout pas à laisser un commentaire, c'est complètement anonyme (sujet à validation malgré tout pour éviter les bots ou les insultes gratuites) et c'est la seule récompense concrète au boulot que ça demande sorti des stats qui restent tout de même assez abstraites.
Ne laissez pas les réseaux sociaux devenir la seule façon de vous exprimer aujourd'hui pour le bien de tous et utiliser les réseaux sociaux n'empêche pas d'essayer de faire survivre le reste.
Vous pouvez aussi vous inscrire et profiter de toute la partie gestion des jeux joués développé pour ce blog. Vous compterez ainsi dans les moyennes affichées.
Commentaires
Ce blog est aussi le votre, laissez un commentaire...
* Facultatif, ne s'affichera pas sur le site
Si vous êtes enregistré, vous pouvez vous identifier. Vous pouvez également vous enregistrer
Envoyer