Uncharted 2

Ce qu'il y a de bien à 33 ans, c'est que quand on est gamer et qu'on l'assume, on peut s'éviter les cadeaux d'anniversaire dont on a rien à foutre où on sourit hypocritement le fameux "Hooo, génial". Ma méthode ? Je file une liste de jeux à ma femme et je lui dis "Voilà ce qui me ferait plaisir, si quelqu'un te demande ce qui me ferait plaisir, tu lui files un titre".

Et résultat, je me retrouve à mon anniversaire (ou à Noël, je ferais pareil) avec une tripotée de jeux que je n'aurais pas forcément acheté en temps normal. Et donc, cette année, dans ces jeux il y avait... tintin... Uncharted 2. Ca tombait bien, à un ou deux jour près, il sortait pour mon anniversaire, un signe peut être ?

Passons au jeu. Vous êtes toujours le même Nathan Drake que dans le premier et vous allez passé un moment avec ce que certains appellent l'aventurier le plus malchanceux du JV (ils ne doivent pas connaitre Raymond Bryce).

Le jeu commence sur un flashforward, une scène qui interviendra plus tard dans le jeu. Ou, si vous préférez le voir dans le sens inverse, la première partie du jeu qui suit la première scène est un flashback. Bref, on démarre en se réveillant dans un train, à moitié mort, scène sympa qui vous permettra d'apprécier les talents de Spiderman de Nathan et d'admirer par là même le balisage du joueur. Mais c'est beau, techniquement, vous êtes dans une neige réaliste du plus bel effet, les impressions de distances et de profondeurs (houlàlà, faut pas tomber) sont super bien foutus.

Je passe le scénario pour ne pas spoiler, globalement, comme le premier, il sera digne d'un téléfilm qui passe tard le soir sur TMC, mais avec le budget d'un blockbuster hollywoodien.

Bon, techniquement, pas grand chose à reprocher, comme vous avez dut le lire partout, c'est superbe, on atteint vraiment des sommets dans le photoréalisme, les persos sont superbes, les décors sont superbes, etc. Pour chipoter, je dirais que les yeux sont bizarres, toujours brillants, on a l'impression que les persos ont toujours une grosse lueur dans le regard, façon Littlest Pet Shop en moins poussé bien sûr, c'est pour l'image.

Esthétiquement, c'est tout aussi magnifique, les amateurs de beaux paysages seront ravis. Je n'ai, pour ma part, pas souvenir d'avoir vu une neige aussi réaliste dans un JV, bon, après, je n'ai pas joué à tous les JV du monde non plus.

Niveau nouveauté dans le gameplay par rapport au premier, un élément fait son entré, l'infiltration. Élément facultatif (que les gros bourrins se rassurent, foncer dans le tas fonctionne toujours) mais très sympa pour ma part. On a moins cette impression Operation Wolf du premier, je change de tableau, gunfight, une fois fini, tableau suivant, gunfight. J'ai aimé le fait de pouvoir se cacher et élimer 3/4 soldats avant d'entamer la séquence de tirs plus classique. Un bémol pour le premier niveau, le seul où l'infiltration est imposée que j'ai trouvé un peu lourd.

Niveau variétés, ça ne change finalement pas beaucoup par rapport au premier, un peu d'exploration, du shoot, des puzzles. On se sent beaucoup moins seul que dans le premier, on est souvent accompagné par un ou deux PNJ increvable (sauf si le jeu en a décidé autrement).
Certains "tableaux" sont par contre très originaux, comme tout un niveau sur un train qui roule très vite (prenez le temps de vous arrêter 2 minutes pour regarder les paysages, c'est superbe) ou un autre façon Indiana Jones dans son premier volet (ou dans le quatrième) où l'on saute de camion en camion. Rafraichissant.

Niveau défauts du jeu, j'ai quand même quelques reproches. D'abord, les ennemis sont redondants, tant de boulot technique pour avoir l'impression de toujours shooter les 5/6 même soldats pendant tout le jeu (j'ai pas compté, ça sert à rien de laisser des commentaires "Mé non y'en a 8 différents") lasse à la longue. Pareil pour l'armement. Comme le premier, vous trouvez des M4 qui trainent par terre dans des endroits prétendus inexplorés, ça fait un peu tâche.

Autre défaut, le jeu est sans cesse couper de cut-scenes. J'aime les cut-scenes, ça développe le scénario, mais là, il y en a vraiment beaucoup. Surement utilisées pour cacher intelligement les loadings, mais par moment (notamment la première moitié du jeu), ça fait trop.

Encore un autre défaut casse-bonbons, le jeu est super balisé, ça ce n'est pas dramatique, mais le plus génant, c'est que visuellement il vous fait croire que vous êtes plutot libre alors que non. Exemple, par endroit, vous pourrez tomber de 3 metres, vous allez mourir, parce que le jeu ne l'a pas prévu, à d'autres, vous allez tomber de 8 metres, pas d'inquiétude, c'était prévu, Nathan se rattrapera ou tombera au sol sans sourciller. Pareil pour l'eau, allez comprendre, des fois, tenter une baignade vous tuera sur le coup, même si il n'y a en apparence aucun courant ou autres éléments dangereux quand d'autres fois, ça sera la porte de sortie du tableau.

Mais le plus gros défaut du jeu pour moi, c'est le manque de génie. On a affaire à du ultra classique, rien qui dépayse du premier. Ca ne serait pas génant si le premier avait de son coté apporté le petit plus qui fait les jeux cultes, mais comme ce n'est pas le cas, ca reste valable pour le second. Le soft s'en tire plus qu'honorablement sur du gameplay vu et revu, mais n'invente rien, il se contente du strict minimum classique en y ajoutant une technique qui décoiffe.

Au final, j'ai quand même passé un très bon moment, du classique, mais du très bon classique sublimé par une technique et des décors superbes. En parlant de très bon moment, j'ai terminé le jeu en 13 heures et quelques, on pourra souligner l'indéniable effort face au premier sur la durée de vie. Il faudrait pouvoir virer les cuts scènes pour savoir vraiment combien de temps on a joué. Je ne compte bien entendu pas le multijoueur, mes tests se font exclusivement sur la partie solo des jeux, celui-ci devrait encore rallonger la durée de vie du jeu pour les adeptes.

Conclusion

8Uncharted 2 est vraiment un très bon jeu doublé d'une jolie démonstration technique. Un très bon action/aventure pas très original mais qui nous fait voyager et vivre une aventure très sympathique. Le titre manque malgré tout un peu de génie pour rentrer dans le club des jeux cultes et je ne suis pas sûr qu'il reste dans les mémoires une fois que 2 ou 3 jeux auront réussis les mêmes prouesses techniques.


Publié le 28 Octobre 2009 à 15:33 par WinterOfTheWolf
En lien avec cet article :
Jeux-vidéo(s)
Plateforme(s)
Commentaires
Ce blog est aussi le votre, laissez un commentaire...
* Facultatif, ne s'affichera pas sur le site
Si vous êtes enregistré, vous pouvez vous identifier. Vous pouvez également vous enregistrer.
Envoyer